LaCinetek, la plate-forme VOD des cinéastes

Ce n’est pas tous les jours que la ministre de la culture, Fleur Pellerin, inaugure un site de vidéos à la demande, qui plus est à la Gaîté-Lyrique, à Paris.
lacinetekMais LaCinetek.com, mis en ligne aujourd’hui, n’est pas un site marchand comme les autres. Cette plate-forme consacrée aux grands classiques du cinéma se distingue par son catalogue, élaboré par un comité de dix cinéastes, parmi lesquels Jacques Audiard, Bertrand Bonello, Cédric Klapisch ou Pascale Ferran.
Pour l’instant, 24 réalisateurs ont chacun donné une liste de 50 films, qui sert de base de données prescriptive, soit 400 films disponibles. Parmi eux, une majorité de cinéastes français, mais aussi des étrangers, dont le Sud-Coréen Bong Joon-ho ou l’Américain James Grey.
Le choix de Cédric Klapisch s’est par exemple porté sur La Dolce Vita, de Federico Fellini, Laurent Cantet a, lui, retenu Monica, d’Ingmar Bergman… Mais les films d’auteur ne sont pas privilégiés, en témoigne la présence également d’Indiana Jones ou de Gremlins.
Les réalisateurs les plus nommés dans les listes sont Alfred Hitchcock et Jean-Luc Godard, avec onze films chacun. Sueurs froides (Vertigo), d’Alfred Hitchcock, est d’ailleurs l’œuvre la plus citée par les réalisateurs. Alors qu’aujourd’hui le marché de la vidéo en ligne présente essentiellement des films récents, présents sur Internet trois mois après leur sortie en salles, la vocation de LaCinetek est d’offrir un nouveau type de service, en diffusant le patrimoine du 7e art autrement. Les films pourront être loués ou achetés, « à des prix les plus bas possible »,  assure Cédric Klapisch.
Le Monde 04/11/2015

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Médias, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.