Sophie Mazet : ”Il faut enseigner le sens critique pour faire le tri dans le flot d’information qui nous submerge »

Thot Cursus – janvier 2015 – Federica Minichiello
Cette prof, auteure d’un Manuel d’autodéfense intellectuelle, l’a constaté : impossible de faire le tri dans le flot d’informations qui nous submerge. Le savoir de demain, c’est l’esprit critique.
« La première chose qu’il faut faire, c’est prendre soin de votre cerveau. La deuxième est de vous extraire de tout système d’endoctrinement. Il vient alors un moment où ça devient un réflexe de lire la première page de votre journal en y recensant les mensonges et les distorsions, un réflexe de replacer tout cela dans un cadre rationnel. Pour y arriver, vous devez encore reconnaître que l’État, les corporations, les médias et ainsi de suite vous considèrent comme un ennemi ; vous devez donc apprendre à vous défendre. Si nous avions un vrai système d’éducation, on y donnerait des cours d’autodéfense intellectuelle. » Noam Chomsky
Boîte à outils de l'autodéfense intellectuelle
Photo credit: jrduboc / Foter / CC BY
La nécessité d’avoir un esprit critique, en soi, n’a rien de nouveau : notre perception, notre expérience personnelle peuvent nous induire en erreur. Aujourd’hui, nous sommes constamment confrontés à des mots, des chiffres ou des images qui demandent une lecture avisée. Le volume d’information auquel nous sommes exposés rend presque légitime le terme d’auto-défense. L’information : quelque chose dont nous devons apprendre à nous défendre ?
L’autodéfense intellectuelle est un mécanisme de protection qui nous fournit des instruments de défense appropriés à tout type d’information. Les travaux de Noam Chomsky sont un bon point de départ : «Si nous avions un vrai système d’éducation, on y donnerait des cours d’autodéfense intellectuelle».
N. Baillargeon, auteur de l’ouvrage «Petit cours d’autodéfense intellectuelle» (illustré par Charb), nous livre la boite à outils de tout penseur critique: le langage, la logique, la rhétorique, les nombres, les probabilités et la statistique. Il parle notamment de «mathématique citoyenne» et nous prouve comment de simples calculs mathématiques peuvent réfuter nombreux discours ambiants.
Sophismes, zététique … L’effet « bof », vous parle plus ?
Celui qui veut assurer son autodéfense intellectuelle doit apprendre à repérer les sophismes qui l’entourent.  Un sophisme est une argumentation qui ne tient pas la route et nous pousse à croire en quelque chose d’erroné. Il y a une nuance importante derrière cette définition : le sophisme veut induire en erreur. Le terme «auto-défense» prend là tout son sens.
Quelques exemples de pièges courants à déjouer ? Le faux dilemme (on pose une question mais on sous-entend qu’il n’y a pas d’alternative), la généralisation hâtive («tout le monde dit  que….»). Ou encore, l’effet bof : donner la même probabilité à l’existence ou l’inexistence de quelque chose, alors qu’il serait plus logique de dire : «en fait, j’en sais rien».
Décortiquer l’information : des exemples pédagogiques
Le CorteX (COllectif de Recherche Transdisciplinaire Esprit Critique & Sciences) est un collectif d’acteurs de différentes origines disciplinaires (enseignants, chercheurs, étudiants..) qui travaillent autour de l’esprit critique.  Le site du collectif propose de nombreuses inspirations en termes de ressources pédagogiques.
Prenons par exemples l’exercice de décorticage d’une entrevue politique : une entrevue politique est décomposée, phrase par phrase, à la recherche de tous les pièges cachés. Sur un sujet d’actualité comme la crise économique, on se retrouve à déjouer, par exemple, un effet paillasson dans le mot «crise» (plusieurs acceptions possibles du terme crise); un faux dilemme et une notion-valise / fourre-tout  dans le mot «capitalisme» (on sous-entend qu’il n’y a pas d’alternative possible au capitalisme. Mais, il-y-a-t il vraiment une seule forme de capitalisme ? ). C’est très instructif.
Des vidéos illustrent aussi comment un graphique peut facilement nous induire en erreur: comment, par exemple, un choix différent d’unité dans l’axe des ordonnées fait passer une augmentation de légère à exponentielle.  Il y a aussi une sélection de bandes dessinées à utiliser comme «ressources pour l’esprit critique».
Pour aller plus loin … aussi à l’école ?
L’enseignant Sophie Mazet témoigne, sur son blog et dans un entretien radio, de son expérience d’ateliers d’autodéfense intellectuelle dans son lycée. Elle nous raconte l’origine du projet, les réticences, comment ses élèves inventent leur propre théorie conspirationniste  et comment on arrive à traiter des sujets sérieux, dans une approche totalement ludique.
Pour ceux qui veulent en savoir plus, la thèse de Richard Monvoisin traite de façon très approfondie tous ces sujets et propose aussi une série de fiches pédagogiques, comme la n°9: «Le jeu des 20 pièges, ou comment éviter les arguments d’autorité ?». Cela commence ainsi : «Copain vous raconte qu’un Ami lui a dit avoir lu dans Moisi que le célèbre Duschmoll, professeur à l’Institut ..».  On vous laisse deviner les pièges.
Ce qui ressort certainement, de toutes ces ressources, est que la critique rime parfois avec l’irrévérence. Cela nous semble particulièrement d’actualité, en référence à janvier 2015.
Références
1. Une sélection des textes de N. Chomsky, en français, est disponible sur le site http://www.chomsky.fr/
2.  N. Baillargeon. Petit cours d’autodéfense intellectuelle (2005). Lux Éditeur. Acheter sur Decitre
En ligne : entretien radio Petit cours d’autodéfense intellectuelle. 26 mars 2014. http://www.franceinter.fr/emission-la-bas-si-jy-suis-petit-cours-dautodefense-intellectuelle
3. R. Monvoisin. Le culbuto, l’effet bof et autres ni-ni. Outils d’autodéfense intellectuelle. http://www.les-renseignements-genereux.org/fichiers/10695 (consulté le 15 janvier 2015).
4. H. Broch. Facettes & Effets de la Zététique. http://webs.unice.fr/site/broch/enseignement.html#FACETTES (consulté le 15 janvier 2015).
5. Le CorteX. Entrevue politique – corrigé de décorticage.18 décembre 2014. http://cortecs.org/activites/entrevue-politique-corrige-de-decorticage/
6. Le CorteX. Bandes dessinées et esprit critique. 2 mai 2014. http://cortecs.org/bibliotex/bandes-dessinees-et-esprit-critique/
7. S. Mazet. Blog  Cours d’autodéfense intellectuelle au Lycée Auguste Blanqui  http://autodefenseintellectuelleblanqui.over-blog.com/(consulté le 15 janvier 2015).
Entretien radio Ils changent le monde. Sophie Mazet. 14 juillet 2014. http://www.franceinter.fr/emission-ils-changent-le-monde-sophie-mazet-0 .
8. R. Monvoisin. Pour une didactique de l’esprit critique – Zététique et utilisation des interstices pseudoscientifiques dans les médias. 2007. Téléchargeable du site des archives ouvertes HAL :  https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00207746/fr/
9782221156803Face à la complexité du monde, cet ouvrage, drôle, original, accessible et intelligent, propose en neuf chapitres une véritable initiation à l’esprit critique. Du discours des complotistes à celui des publicitaires en passant par ceux des politiciens, des scénaristes de séries télé, des pseudo-scientifiques ou des extrémistes de tout poil, il nous invite à décrypter toutes les formes de rhétorique susceptibles de nous influencer. Un livre essentiel, à l’usage des jeunes générations, mais aussi de tous ceux qui souhaitent combattre efficacement langue de bois, intox, raccourcis, amalgames, fausses rumeurs et psychoses en tout genre.
Parution : 10 Septembre 2015 / Format : 135 x 215 mm
Nombre de pages : 270 / Prix : 18,00 € / ISBN : 2-221-15680-3
42tt_5094790_4_jpg52Née en 1980 dans le sud de la France, Sophie Mazet a fait ses classes préparatoires littéraires à Toulouse avant d’intégrer l’École normale supérieure de Cachan. Agrégée d’anglais, elle choisit de se consacrer à l’enseignement secondaire et donne des cours depuis 2007dans un lycée de Seine-Saint-Denis classé ZEP. Le 8 mars 2015, le ministère de l’Éducation nationale salue la création de ce « cours d’autodéfense intellectuelle » et lui remet les Palmes académiques.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Développement personnel, Médias, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.