Unité franco-américaine affichée face à l’EI – Offensive diplomatique tous azimuts pour tenter de mettre sur pied une coalition unique contre le groupe djihadiste.

Le Monde 25 novembre 2015
Les Etats-Unis et la France ont décidé mardi d’intensifier leurs opérations militaires contre l’Etat islamique (EI) en Syrie et en Irak et de coordonner leurs renseignements sur la menace intérieure après les attentats du 13 novembre.
« Nous ne laisserons pas abîmer le monde et, face à Daech [acronyme arabe de l’EI], nous devons avoir une réponse commune, collective et implacable », a déclaré à la presse François Hollande au terme d’un entretien d’une heure quarante avec Barack Obama à la Maison Blanche.
Le président français a appelé à mener contre l’Etat islamique, avec l’appui de son homologue américain, des frappes au cœur des villes occupées et l’appui de combattants au sol. Sur le plan militaire, « il s’agit de détruire Daech partout où il se trouve, de couper ses sources de financement, de traquer ses dirigeants, de démanteler ses réseaux et de reconquérir les territoires qu’il contrôle », a énuméré François Hollande. « La priorité est la reprise des points-clés occupés par Daech en Syrie », a insisté le président français, expliquant que les bombardements français se feraient notamment contre des centres de commandement et de formation.
La France et les Etats-Unis ont décidé à cette fin « d’intensifier [leurs] frappes, d’élargir leur portée, de renforcer les échanges de renseignement sur les cibles ». Alors que les deux chefs d’Etat s’exprimaient, une opération conjointe franco-américaine a touché un centre de commandement de l’EI à Tal Afar, une ville située à l’ouest de Mossoul, en Irak. M. Hollande mène une offensive diplomatique tous azimuts pour tenter de mettre sur pied une coalition unique contre le groupe djihadiste. Après avoir vu lundi le premier ministre britannique David Cameron et Barack Obama, mardi, le président français aura un dîner informel avec la chancelière allemande Angela Merkel. Il est attendu jeudi à Moscou.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Défense, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.