COP21 – Paris : des arbres virtuels sur la tour Eiffel

648x415_operation-one-heart-one-tree-lancee-cadre-cop21
C’est l’arbre géant qui cache la forêt. Depuis dimanche, tous les soirs à partir de 18h40, la tour Eiffel est habillée de reflets verts qui lui donnent des allures de sapin de Noël sans guirlandes.
Derrière ce spectacle virtuel se cache l’opération One Heart One Tree, lancée dans le cadre de la COP21, en présence du secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, du chef indien Raoni ou encore de Nicolas Hulot.
Il s’agit d’une œuvre artistique interactive visant à faire pousser des arbres virtuels sur le célèbre monument parisien, tout en finançant des opérations de reforestation. L’ambition centrale de ce projet est d’utiliser les technologies pour reconnecter la nature grâce à une application sur smartphone. « Chaque personne va pouvoir donner vie à un arbre virtuel qui va pousser sur la tour Eiffel au rythme des battements de son cœur et, ensuite, chaque arbre virtuel sera réellement planté dans un programme de reforestation », a expliqué dimanche l’artiste numérique Naziha Mestaoui, à l’origine de ce projet.
Ainsi, pour chaque arbre virtuel, payé de 3 à 10 euros selon l’espèce, un arbre sera véritablement planté à travers l’un des sept projets financés par l’opération (en France, Australie, Brésil, Sénégal, Inde, Pérou et Côte d’Ivoire).
Chaque participant-donateur recevra un certificat et pourra suivre l’évolution de son arbre. Les premières plantations sont prévues à partir du début de 2016. Cette forêt virtuelle de lumière prend possession de Paris jusqu’au 3 décembre, de 18 heures à 1 heure du matin. Belle initiative que de faire battre des cœurs à l’unisson pour donner naissance à un autre être vivant, l’arbre.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Ecologie, Médias, Nature, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.