Etats-Unis – Moyen-Orient : le réengagement US amorcé ?

Après le retrait d’Afghanistan et d’Irak, assiste-t-on à un réengagement américain au grand Moyen-Orient ?
Certaines évolutions le laissent penser. Pour preuve, les Etats-Unis vont renforcer l’utilisation des forces spéciales contre le groupe Etat islamique (EI), espérant voir leurs autres partenaires de la coalition muscler eux aussi leur effort contre les djihadistes, a déclaré mardi le secrétaire à la défense Ashton Carter.
Washington est prêt à écorner un peu plus le principe du « pas de soldats sur le terrain » édicté par le président Obama. M. Carter a annoncé que les Etats-Unis déploient en Irak une « unité spécialisée » de forces d’élite aux côtés des forces irakiennes et kurdes, pour des « raids » ponctuels contre l’EI.
Les Etats-Unis ne veulent toutefois pas rester seuls à intensifier leurs efforts. Ils espèrent qu’une réunion internationale sur la Syrie pourra être organisée en décembre pour préserver l’élan actuel dans la recherche d’une solution au conflit, a déclaré mardi l’ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, Samantha Power.
Par ailleurs, les pays de l’OTAN comptent fournir prochainement de nouveaux avions, navires et missiles à la Turquie afin d’aider Ankara à renforcer la sécurité à sa frontière avec la Syrie, ont fait savoir mardi des responsables de l’Alliance atlantique, dirigée par Washington.
S’agissant de l’Afghanistan, les alliés ont décidé hier de maintenir leurs troupes dans ce pays au même niveau en 2016, soit 12 000 hommes, et ont lancé une campagne pour financer les forces afghanes face aux talibans. L’OTAN disposera de 12 000 hommes pendant la majeure partie de l’année prochaine, dont 7 000  Américains. Les Américains retrouvent donc les sentiers de la guerre antiterroriste
Le  Monde 02/12/2015

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Défense, International, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.