Le budget de l’Écologie de nouveau raboté

Le Canard Enchaîné – 03/12/2015 –
homme-rabotMais si, voyons, le sauveur du climat François Hollande ne jure plus que par l’Écologie. La preuve : la semaine dernière, pour trouver des ressources destinées à financer la « guerre » au terrorisme et à financer les dépenses de sécurité-défense pour cette année, tous les ministères ont vu leur budget sérieusement raboté. Devinez qui a souffert le plus ? Le ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, qui a perdu pas moins de 354 millions d’euros (dont 165 au seul titre de l’Écologie)…
Déjà, dans le projet de loi de finances pour 2016 présenté fin septembre, ce même ministère voyait son budget amputé d’une centaine de millions d’euros (il devait être de 6,49 milliards d’euros). C’était aussi celui qui, après le ministère de l’Économie, perdait le plus de postes (671).
A l’ouverture de la COP21, le président François Hollande avait appelé les dirigeants du monde à un «accord contraignant» sur le climat : «Pour résoudre la crise climatique, les bons sentiments, les déclarations d’intention ne suffiront pas, a martelé Hollande. Nous sommes au bord d’un point de rupture. Paris doit être le départ d’une profonde mutation». Le président a jugé que le monde se trouvait «au pied du mur». Un mur fait «de l’addition de nos égoïsmes, de nos appréhensions, de nos résignations».

2015-09-10T125109Z_1974678137_PM1EB9A151R01_RTRMADP_3_CLIMATECHANGE-SUMMIT-HOLLANDE

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Ecologie, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.