A la COP 21, mieux vaut Qatar que jamais

Le Canard Enchaîné – 02/12/2015 –

qnrMb683n0t1dFzfE2SOHDSquPw

Félicitons nos grands amis du Qatar, dont le Premier ministre était encore reçu à l’Élysée le 17 novembre. Non seulement ce petit pays de 2,2 millions d’habitants est, par tête de pipe, le plus gros émetteur de gaz carbonique du monde, avec 44 tonnes par an, mais en plus il a le sens du gag.
A sa sortie de l’Élysée, Hollande s’est félicité de l’« engagement du Qatar pour la réussite de la COP21« . Trois jours plus tard, on a pu admirer le résultat. Bon dernier parmi les pays censés vouloir  lutter contre le réchauffement climatique, l’émirat rendait publique sa « contribution nationale volontaire », ce document par lequel chacun s’engage à réduire ses émissions de CO2 dans la mesure de ses possibilités Le Qatar a innové : alors que la plupart des pays se sont fixés des engagements chiffrés, il a préféré ne s’engager à rien. Mais alors rien du tout ! Pas un seul chiffre…
1145-FABER2Sur les six pages de texte, on apprend que le gaz, dont il est le quatrième producteur mondial, est un énergie tout ce qu’il y a de plus « propre« . On apprend aussi qu’« il  a une certaine incertitude quand à l’impact potentiel des mesures contre le changement climatique (…), qui pourraient affecter l’économie et la qualité de vie des habitants ». Et les pauvres Qataris, dont le revenu par habitant excède celui des Suisses, de réclamer sans rougir de « bénéficier de la coopération internationale » !  A vot’ bon cœur…
Doha-Exciting-City-in-the-Middle-East
Doha, capitale de l’émirat du Qatar

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Economie, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.