Sécurité routière – Radar fixe : les nouveautés

La Nouvelle République 09/12/2015
Verrue/Lussac-les-Châteaux. A force de passer devant, on n’y prête plus attention mais le radar fixe aime le progrès et fait des petits. Et ce n’est qu’un début.

RADAR

Le radar de Lussac flashe les voitures dépassant 50 km/h… dans les deux sens !
Asperges et fraises. Mais aussi amendes. Passé le carrefour de Verrue, la RD 347 n’est plus une ligne droite, mais une vraie piste d’envol. Un grand tout droit d’où l’on s’élance depuis une descente ressemblant à un tremplin de saut à ski. L’endroit rêvé pour les amateurs de champignon automobile. Sauf que le petit panneau qui promet la vente de produits locaux, asperges et fraises, est devancé par un autre, beaucoup plus grand, promettant des amendes ou des prunes, à ceux qui s’égareraient dans un excès de vitesse.

Pour le moment (photo prise hier matin), badigeonné de peinture, le radar fixe de Lussac ne risque pas de flasher grand-chose. Mais dès qu'il sera nettoyé, attention aux PV... dans les deux sens.

Le 4e radar discriminant
Un radar totem, flashant par l’arrière voitures et camions filant vers Loudun est installé depuis peu, juste avant le carrefour avec la RD67. Juste en face d’une grande maison bourgeoise au lieu-dit La Paire, il flashe par l’arrière les voitures dépassant 90 km/h et les camions franchissant la limite des 80 km/h.
La cabine a été montée courant novembre. Le radar est, pour l’heure, en phase de test. Il pourrait être mis en service au début de l’année prochaine. C’est le quatrième radar discriminant (voitures/camions) installé dans le département.
A Lussac-les-Châteaux, le seul radar de la Vienne équipé pour flasher dans les deux sens depuis le 4 novembre (zone à 50 km/h), installé dans le bourg, a flashé à 286 reprises au cours de son premier mois de fonctionnement. Il a plus flashé dans le sens historique (celui de la descente) avec 164 infractions, que dans le nouveau sens avec 122 infractions. La préfecture a observé un doublement des infractions constatées dans le sens historique (Limoges-Poitiers) par rapport à la même période en 2014 (164 contre 87).
D’autres radars seront équipés du système double sens ces prochains mois. La préfecture a fait ses comptes (*) : «Le nombre d’accidents et de tués a baissé respectivement de 57 et 88 % dans une zone de 4.000 m autour des radars fixes installés entre 2003 et 2009. » Dans les faits, les chiffres sont effectivement parlants : dans la zone des « 4.000 », avant et après l’installation d’un radar fixe, le nombre d’accidents passe de 265 à 113 et le nombre de tués de 44 à 5. Dans une zone de 1.000 m autour du radar fixe, le nombre d’accidents passe de 128 à 42 et le nombre de tués de 42 à 2.
(*) Selon les données fournies par le département du Contrôle automatisé pour l’année 2014.
EC avec XB
Vienne

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Police, Transport, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.