Paupiette : des repas partagés pour réunir les étudiants et les seniors

facilien.fr – 08/2015 – Madeline Burgain –

Un projet intergénérationnel, social et solidaire
Découvrez « Paupiette », la belle idée solidaire d’une jeune étudiante bordelaise, Enora Goulard, afin de créer du lien intergénérationnel et lutter contre l’isolement des personnes âgées.
« Paupiette » est un projet qui souhaite réunir personnes âgées et étudiants autour d’un bon repas à l’heure du déjeuner. Rien de tel en effet qu’une compagnie agréable autour d’un repas convivial pour faire connaissance, partager et rapprocher les générations.
De façon plus concrète, Paupiette souhaite mettre en relation des Seniors avec des étudiants au travers d’une plateforme d’intermédiation (type Blablacar) :
L’économie du partage a de beaux jours devant elle. Après le covoiturage ou le coworking, voici le partage de déjeuners. Sur la plate-forme Paupiette, les personnes âgées publient leur annonce de déjeuner. Elles indiquent le jour, l’heure, l’adresse, le plat et le nombre de convives. Prix du repas, 4 euros pour un plat seul, 5 euros pour une formule entrée/plat ou plat/dessert et 7 euros pour une formule entrée/plat/dessert. Les étudiant peuvent ensuite s’inscrire au déjeuner de leur choix. Chaque étudiant inscrit sur le site possède son propre profil, sur lequel sont indiqués ses centres d’intérêts. La mamie ou le papy qui organise le repas peut donc choisir ses invités.
projet intergénérationnel paupiettes
Des moments d’échange et de partage
Les étudiants, mangeant souvent sur le pouce, retrouveront le plaisir d’une cuisine familiale et d’un repas partagé à plusieurs, comme en famille, tandis que les personnes âgées trouveront plaisir à partager leur cuisine et leur temps avec de plus jeunes générations.
En effet, bon nombre de personnes âgées vivent seules, et leur famille vit parfois éloignée. L’âge avançant, les contacts avec les plus jeunes générations se font donc plus rares.
Et pourtant, ces deux générations bien différentes ont grandement à s’apporter, comme l’a bien compris la créatrice du concept Paupiette ainsi que tous ceux qui ont voté pour ce projet au concours start-up de l’année. Sur les 1100 start-up inscrites, le projet d’Enora Goulard a obtenu la 32ème place.
Pour les jeunes participants, il ne s’agit donc pas d’un simple repas mais d’une réelle expérience de partage, d’échange et de convivialité. Espérons que ce beau projet rencontre tout le succès qu’il mérite.
Pour plus de détails, écoutez l’interview d’Enora Goulard, 18 ans, qui prouve encore une fois que la valeur n’attend pas le nombre des années. Vous y apprendrez notamment les raisons du choix du nom de projet « Paupiette ».
La jeune entrepreneuse pleine d’idées a d’ailleurs pour citation favorite une citation qui laisse à penser que ce brillant projet Paupiettes n’est sans doute pas le dernier :« Le projet est le brouillon de l’avenir, parfois il faut à l’avenir des centaines de brouillons » Jules Renard
PHO9a3c799e-2c58-11e5-9bc2-9e7a26faf378-805x453
Enora Goulard cherche des fins gourmets, jeunes et moins jeunes, habitant Bordeaux, pour des déjeuners intergénérationnels. Si les plats de vos grand-mères ou la compagnie de vos petits-enfants vous manquent, vous pouvez contacter Paupiette sur sa page Facebook (paupiette.food) ou par mail, paupiette.cuisine@gmail.com. A vos fourchettes !

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Social, Solidarité, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.