Règne animal – Compassion : Quatre animaux sauvés grâce à la mobilisation des internautes : La laie, Cornette, Tyson, Léo

France info 18/12/2015
S’il y a bien un sujet qui mobilise à coup sûr les réseaux sociaux, c’est celui des animaux. Campagne en ligne, cagnotte et opération en tout genre, de nombreux animaux ont été sauvés ces dernières années de l’abattoir ou de la maltraitance grâce à la générosité des internautes.
Francetv info les recense.
Vendredi, en Suéde, une laie qui devait finir en jambon de Noël a été graciée par son propriétaire après une opération lancée sur les réseaux sociaux.

aFI7532967

Une laie suédoise fugitive destinée à finir en rôti
Déterminée à sauver sa peau, une laie s’est échappée lundi 14 décembre de son abattoir en Suède, afin de ne pas finir en jambon de Noël. La bête de 110 kg a été retrouvée vendredi par son propriétaire, « pimpante, et visiblement ravie d’avoir pu sortir de son enclos », rapporte l’AFP. « Elle est en pleine forme, elle a dû se gaver de fruits gâtés et d’autres bonnes choses », a raconté son propriétaire à la télévision publique suédoise.
Sa fugue, depuis la bourgade de Mjällby, a ému les associations de défense des animaux qui ont lancé une campagne de soutien sur Facebook et recueilli 2 500 signatures demandant au fermier de l’épargner. « Tout ce remue-ménage ! J’ai décidé de la laisser vivre jusqu’à nouvel ordre », a finalement assuré l’éleveur.
Cornette, la vache auvergnate « qui ne veut pas mourir »
vacheElle a le goût de vivre et elle a sauvé – pour l’instant – sa peau de vache. Marguerite, une génisse que son propriétaire conduisait à l’abattoir à Saint-Romain-de-Popey (Rhône), a réussi à s’échapper, mardi 2 juin, en renversant une barrière. Elle a ensuite défoncé un grillage et s’est ruée dans la cour d’une entreprise de charpente. Pour la calmer, on lui a injecté cinq doses de tranquillisant.
Le 30 juin, Cornette, une vache d’un abattoir situé près d’Ambert (Puy-de-Dôme), a réussi à échapper à son destin en s’évadant elle aussi. Localisée dans la journée près du centre hospitalier d’Ambert, elle a finalement été prise en charge par les gendarmes, raconte La Montagne. La génisse « qui ne voulait pas mourir » a finalement été maîtrisée à l’aide de tranquillisants, rendant sa viande impropre à la consommation.
Son histoire a provoqué un élan de solidarité sur la toile : « On a décidé de la racheter pour lui sauver la vie et qu’elle vive heureuse », raconte Stéphane Lamart, président de l’association de défense des animaux à son nom, à BFMTV. Même la chanteuse de « Stone & Charden », qui chantait notamment « Les vaches made in Normandie », s’est mobilisée et a contacté le propriétaire.
Grâce à la générosité des internautes, l’association de Stéphane Lamart a pu racheter la génisse pour 1 500 euros à son propriétaire. « Nous avons reçu des dons du Canada, de la Suisse, d’Australie, de Chine et de Belgique », raconte l’Auvergnat à La Montagne. « 33 000 personnes ont adhéré à l’association depuis. » En août, Cornette a été transférée dans une ferme pédagogique à Montmagny (Val d’Oise).
Tyson, le petit chien maltraité par son maître
Alertée par la situation du petit chien – régulièrement accroché à la rambarde d’un balcon et amaigri – une habitante de Béziers (Hérault) a réussi à sauver Tyson des mains de son maître en août. Dans un premier temps, « Madame F. » a sollicité la SPA puis a déposé une main courante au commissariat, mais sans succès, raconte Paris Match.
Elle alerte alors l’association locale Chats libres de Béziers, photos à l’appui. Rapidement, la maltraitance de Tyson fait le tour de la toile. La page Facebook de l’association est vue par plus de 50 000 personnes et une pétition en ligne adressée au procureur de Béziers récolte des milliers de signatures. Indignés par la situation, des Biterrois se réunissent au pied de l’immeuble et organisent un sit-in jusqu’à ce que l’homme sorte promener son chien. La police finit par intervenir et récupère l’animal qu’elle place à la fourrière, en attendant qu’une solution soit trouvée.

aFi 7533161

Capture écran du compte Facebook « Les chats libres de Béziers », faite le 18 décembre 2015. (ASSOCIATION LES CHATS LIBRES DE BEZIERS)
Aujourd’hui, c’est la fille de la sauveuse « Madame F. », qui est l’heureuse propriétaire de Tyson.
Léo, le chien paralysé trouvé sur une plage en Thaïlande
Alors qu’elle se promène sur une plage de Thaïlande en novembre 2014, la Canadienne Meangan Penman découvre un petit chien affamé, couvert de puces et gravement blessé aux pattes, rapporte Metronews. « Malgré tout ce qu’il avait subi, il semblait rechercher désespérément le contact humain. Il ne voulait qu’une chose, qu’on lui fasse des câlins », raconte la jeune femme au Huffington Post (en anglais).

aFIléo7533269

Prise de pitié pour l’animal, Meangan Penman l’emmène chez un vétérinaire et tente de lui trouver une association capable de le prendre en charge, en vain. Elle crée alors une opération de charité sur Youcaringrelayée sur Facebook, dont l’objectif est de trouver 2 000 dollars (1 844 euros) pour payer le transfert du dénommé Léo vers le Canada. L’opération rencontre un véritable succès, plus de 5 000 dollars (4 600 euros) sont réunis et une femme se porte volontaire pour accueillir l’animal. Grâce aux sommes récoltées, Léo reçoit même… un fauteuil roulant.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans animaux, Social, Solidarité, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.