Deux-Sèvres et autoroute A10 – Les contrôles routiers multipliés durant les fêtes

La nouvelle République 21/12/2015 05:46
Déjà 82 militaires se sont déployés sur les grands axes routiers du département au tout début du week-end dernier. Et cela ne fait que commencer.

CONTROLES ROUTIERS

Quelques infractions ont été relevées par les militaires vendredi sur les routes du département et l’autoroute A 10. Le lendemain, on est monté à 72. – (Photo archives NR, Eric Pollet)
Avec les vacances de Noël, l’Escadron départemental de sécurité routière des Deux-Sèvres (EDSR) et le groupement de gendarmerie multiplient les contrôles routiers. Les deux services indiquent que ce type d’opérations va se multiplier jusqu’au Nouvel an.
Dès vendredi, de 16 h à 20 h, 16 militaires de l’EDSR ont ainsi relevé 31 infractions sur les principaux axes du département dont l’autoroute A 10. Les 51 conducteurs soumis au dépistage de l’alcoolémie et celui aux produits stupéfiants étaient tous négatifs.
Un seul conducteur pris avec 0,56 g/l dans le sang
Samedi, le groupement de gendarmerie prenait le relais de 9 h à 13 h et déployait 31 militaires sur les routes du département. La présence ostensible de gendarmes sur le bord des routes étant une nouvelle fois mise sur pied afin d’inciter à la prudence et au respect des règles élémentaires de conduite pour les départs en vacances.
Au cours de ce service, les militaires ont relevé 72 infractions dont : 1 infraction pour franchissement de ligne continue ; 63 infractions pour dépassement de la vitesse autorisée ; 2 infractions pour usage du téléphone ; 1 infraction pour conduite sans ceinture de sécurité ; 1 infraction pour conduite sous l’effet de d’alcool (0,56 g/litre d’air) ; 2 infractions pour vitesse excessive de motos ; 1 infraction pour échappement bruyant.
Au cours du même service, samedi, 90 conducteurs ont été invités à se soumettre au dépistage de l’alcoolémie, un autre aux produits stupéfiants au moyen du test salivaire. Seul un chauffeur conduisait sous l’effet de l’alcool
Deux-Sèvres

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Police, Transport, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.