Noël dans le monde, une question de culture et d’histoire

163746_3_9d97_un-arbre-de-no-l-mexico-city-mexique-le-22-d-cem_266bd67dfb7f2b30eef36ab89355c8f0
Un arbre de Noël à Mexico City (Mexique), le 22 décembre. HENRY ROMERO / REUTERS
De la célébration de la naissance de Jésus par les chrétiens à la dinde aux marrons, Noël est une tradition qui a connu de nombreuses évolutions dans le monde au fil de l’histoire. Fox News
* En Europe centrale, Santa Claus est accompagné de Krampus, une créature à cornes, inspirée de la culture païenne, qui frappe les enfants qui n’ont pas été sages. The Conversation
* Les assiettes ne se remplissent pas des mêmes mets. Bœuf, volaille, fruits de mer ou aliments végétariens, la gastronomie européenne varie d’un pays à l’autre, note The Guardian. En Russie, Europe de l’Est et dans certains pays africains, Noël n’est pas fêté le 25 décembre mais le… 7 janvier. Explication : les différences entre les calendriers julien et grégorien. The Telegraph
* Mais il arrive que les fêtes se teintent de gravité. En Corée du Sud, la controverse de l’arbre de Noël géant, dressé à la frontière avec la Corée du Nord, enfle à nouveau. Les habitants de la commune voisine craignent pour leur sécurité : en 2014, Pyongyang avait menacé de représailles, qualifiant l’arbre de « méprisable guerre psychologique ». NK News
* Pour les associations de conservation de la faune et de la flore, les fêtes sont surtout l’occasion de mettre en avant des conifères menacés d’extinction, loin des guirlandes et boules de verre. BBC
* Enfin, si vous n’avez pas l’esprit de Noël, The Washington Post vous rassure, c’est peut-être à cause de votre cerveau insensible à cette fête. De plus, il y a au moins une dizaine d’endroits au monde où Noël n’est pas célébré, des destinations « idéales » pour fuir les festivités. US News
Le Monde 24/12/2015

 

acyclamen neige

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, International, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.