Cumul des mandats : les calculs primaires de Sarkozy

Le Canard Enchaîné – 30/12/2015 –

1390300502

L’ancien président de la République l’a promis au parlementaires de son camp : dès sa réélection à l’Élysée, il fera voter une loi abrogeant celle sur le non-cumul des mandats, qui doit pleinement s’appliquer en mars 2017.
Une proposition de loi a d’ores et déjà été préparée par le groupe Les Républicains du Sénat, présidé par Bruno Retailleau *. Il s’agit d’accélérer le processus législatif : sans attendre la présidentielle, le Sénat, où la droite est majoritaire, votera la proposition, qui restera lettre morte jusqu’aux législatives de 2017 (gagnée dans cette hypothèse par les Rep). La nouvelle Assemblée s’empare alors, sans plus tarder, du texte du Sénat et l’adopte à son tour pour qu’il entre immédiatement en vigueur…
Ce « cadeau » de Sarkozy aux parlementaires de droite et du centre vise, parait-il, à les encourager à le soutenir lors de la primaire.
Ce n’est pas encore gagné. Mais personne ne pourra reprocher à Sarkozy de ne pas avoir de vision à long terme.
imagesOKWL2AI2
* Bruno Retailleau est à la fois président de  la région des Pays de Loire, sénateur et président du groupe parlementaire des Républicains au Sénat.  Moralité : on n’est jamais si bien servi que par la loi qu’on fait soi-même… 

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans * Train de vie de l'Etat, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.