Indre – Le coup de pouce de la Nouvelle République : L’appel au secours des amis des animaux  » Association « Droits de vivre « 

Douadic. L’association Droits de vivre, qui a recueilli six cents chiens depuis 2008, fermera son refuge le 31 décembre, faute de moyens financiers.
La Nouvelle République 29/12/2015
L’association Droits de vivre a choisi volontairement le mauvais créneau. Elle sauve uniquement des chiens de catégories 1 et 2, ce qui la prive de toute subvention et d’éventuelles retombées financières liées à leur commercialisation. « Nos seules rentrées d’argent sont les cotisations de notre centaine d’adhérents », explique sa présidente, Christine Velard, qui s’est lancée dans cette croisade en 2008, après la mort de « Charly », un molosse victime du délit de sale gueule.

FERMETURE REFUGE 1

« Diablo », un american staffordshire terrier de 7 ans, attend d’être adopté. Christine Velard, présidente fondatrice de l’association Droits de vivre, implantée dans l’Indre.
Peu de dons et aucune subvention
L’ouverture d’un refuge dans la commune de Douadic a permis de recueillir plus de six cents animaux destinés à l’euthanasie. Si certains ont immédiatement trouvé un maître, l’association est parvenue à en placer cent huit, mais les frais de mises en règle, de vétérinaires et de pensions, coûtent chers. Au point que les comptes de l’association sont dans le rouge et qu’elle est contrainte de fermer le refuge en fin d’année.
Christine Velard - Droits de vivre« En 2010, la tempête Xynthia avait déjà détruit nos box, souligne Christine Velard. Nous en avons remonté, à nos frais, neuf sur vingt-six, mais cette fois, les cotisations de nos adhérents ne parviennent pas à couvrir nos dépenses. Nous avons 3.000 € de factures de soins et il nous manque 2.400 € pour régler les pensions de «  Zina  » et «  Dinazzio  », un american staff et un rottweiler, placés dans la région de Montpellier et dans le Doubs. »
La présidente de Droits de vivre n’évoque pas, de surcroît, le coût de l’alimentation des quatorze pensionnaires actuels du refuge brennou, qui oscille selon la saison entre 360 et 600 € pour huit semaines, et des assurances.
La rareté des dons, l’absence de subventions, rendent la situation intenable. Contrainte de stopper son action charitable, Christine Velard espère cependant que ce SOS fera bouger les choses. « Cette issue est vraiment paradoxale. Nos chiens sont souvent réquisitionnés pour aider la gendarmerie ou le parquet dans le cadre d’enquêtes judiciaires et dans les moments difficiles, on se sent abandonnés. Il faudra absolument repartir. » Mais dans l’immédiat, l’avenir de « Zina », « Dinozzo » et du reste de la meute est bien incertain.
Jean-Michel Bonnin   jeanmichel.bonnin@nrco.fr
Association Droits de vivre, La Blancharderie, à Douadic. Tél. 07.86.48.64.50. E-mail : dogo-lunablue@hotmail.fr
Note complémentaire de Résistance Inventerre

810021DDVDDEDONS2

ASSOCIATION DROITS DE VIVRE
Nous sommes actuellement envahis de tiques et nos loulous ont tous les jours besoin de soins pour des petits bobo, les puces, les tiques, etc etc
Vous pouvez nous aider en nous envoyons des produits et matériels de soins:
– compresses stériles tissées
– bétadine
– biseptine
– bandages
– antiparasitaires pour gros chiens (+20Kg)
– vermifuge pour gros chiens (+20Kg)
– dentastix ou autres friandises pour les gencives
– serviettes draps plaids
– lessive
– shampoing pour chiens
etc…
Vous pouvez envoyer vos dons directement au refuge : Association DROITS DE VIVRE, La Blancharderie, 36300 DOUADIC
Merci du fond du coeur!

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans animaux, Economie, Médias, Solidarité, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.