Démarrer 2016 et rester calme

La Décroissance – décembre 2015/ janvier 2016 –
Plus la situation se tend, plus il faut être calme, même si c’est seulement pour en donner l’illusion. C’est la règle de base des personnes habituées aux situations de crise. Un seul exemple : on apprend aux pompiers à ne jamais courir sur la grande échelle.
UhUh_je_bosse_pas__Aussi, après une période de stress comme celle qu’à traversé la France en novembre 2015, il faut dé-com-pres-ser. C’est le moment rêvé pour ceux qui ne l’ont pas encore fait de jeter leur abrutissoir (télé), mettre à la poubelle leur portable, couper le sifflet à tous ces crétins, pseudos-experts de tout poil, politicards, journaleux vendus, qui en rajoutent en hystérisant plus encore la population, alors que le moment serait venu de diffuser sur toutes les chaînes de radio le programme musical béni des jours de grève sur Radio France.
Relativisons (personnellement j’ai beaucoup plus peur au quotidien de me faire renverser à pied sur un passage piéton ou à bicyclette par un bagnoleur que de me prendre des balles de Kalachnikov), jouons aux cartes, faisons de la sophrologie, une tarte aux pommes, allons faire une bise à papy et mamy; Re-e-e-e-lax Cool cool cool…

zen-paysage

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article a été publié dans réflexion. Ajoutez ce permalien à vos favoris.