La Vienne, terre d’éoliennes

La Nouvelle République 19/01/2016

Eolien

Au printemps, quatre nouvelles éoliennes seront installées sur le parc du Rochereau, le premier mis en service dans la Vienne, en 2008.
Dix parcs, des extensions, un nouveau parc en prévision… l’éolien fait recette dans le département. Et les projets sont toujours plus nombreux.
Depuis une dizaine d’années, on voit fleurir les parcs éoliens un peu partout dans la campagne. Le département en compte déjà dix. « La Vienne est l’un des départements les plus dynamiques, souligne Sébastien Trouvé, délégué régional pour le Sud-Ouest de France Energie éolienne. Avec ses grandes plaines agricoles, le territoire jouit d’un fort potentiel pour l’installation de parcs éoliens. »
Une vingtaine de projets (1) sont encore dans les cartons : 13 ont été autorisés et autant attendent d’être examinés par les services de l’État.
Deux extensions et un nouveau parc entre 2016 et 2017
 « Nous avons conscience que l’installation de telles machines n’est pas anodine et modifie le paysage. C’est pourquoi, pour chaque projet, le développeur confie une étude d’impact à un bureau d’étude, détaille Sébastien Trouvé. Elle dure environ un an. L’objectif est de déterminer les conséquences environnementales, paysagères, naturaliste et acoustique afin d’être sûr que la zone choisie est la plus propice à l’installation du parc. Un an, car les développeurs veulent une visibilité sur les quatre saisons. »
Ensuite, les conclusions de l’étude sont transmises aux services de l’État et passées au crible. « Elles sont analysées par une vingtaine d’administrations (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement, Direction départementale des territoires, aviation civile, ministère de l’Intérieur…). La construction d’un parc éolien reste très encadrée. » Entre-temps, une enquête publique est diligentée et la préfecture peut enfin rendre son avis, en autorisant ou pas, le permis de construire.
Quinze nouvelles machines
éolienne supTrois nouveaux parcs devraient sortir de terre d’ici la fin de l’année ou début 2017. Deux seront gérés par la société d’économie mixte Sergies, dont le but est de développer la production d’électricité renouvelable. Cette filiale du syndicat intercommunal Vienne Énergie possède déjà trois parcs éoliens qui produisent 40 mW d’électricité, soit la consommation, hors chauffage, de 40.000 habitants. « A La Chapelle-Montreuil, les travaux devraient démarrer au printemps. La mise en service des trois éoliennes est prévue fin 2016, détaille Emmanuel Julien, président du directoire de Sergies. L’extension du parc du Rochereau, qui comptera quatre nouvelles machines débutera à l’automne 2016, pour une livraison début 2017. » A Saint-Pierre-de-Maillé, le 15 décembre, la préfecture a pris un arrêté autorisant l’extension du parc. Ainsi, huit nouvelles éoliennes devraient être installées par la société Eurocape, basée à Montpellier, au cours de l’année 2017.
En tout, entre 2016 et 2017, ce sont quinze éoliennes qui pointeront le bout de leurs pales dans le ciel de la Vienne, soit une production de 30 mW c’est-à-dire l’alimentation (hors chauffage) de 30.000 personnes.
 (1) Source : carte Pégase, préfecture de région.
le chiffre 
C’est en millions d’euros, le coût de l’investissement pour fabriquer une éolienne. « C’est donc un secteur qui engendre des retombées locales et qui est créateur d’emploi, souligne Sébastien Trouvé. Même si l’ensemble de la machine n’est pas fabriqué en France, certaines composantes, comme les mâts, le sont. » En 2015, au niveau national, le secteur de l’éolien représentait 12.520 emplois, selon les chiffres de l’Observatoire de l’éolien.
la phrase
« Le bilan de la préfète Barret est plutôt négatif pour la Vienne. Elle était vraiment dans la protection du paysage. Un peu trop même. »
Sébastien Trouvé, délégué régional pour le Sud-Ouest de France Energie éolienne, croise les doigts pour que la nouvelle préfète de la Vienne, Marie-Christine Dokhélar, soit plus à l’écoute que son prédécesseur et prenne en compte le développement des énergies renouvelables. Depuis 2013, environ 160 mW ont été accordés par la préfecture, dont 47 par Christiane Barret, qui avait pris ses fonctions en avril 2014. Entre l’été 2014 et la fin 2015, 70 mW ont été refusés par Christiane Barret, soit l’installation d’une trentaine d’éoliennes.
Julie Desbois Vienne – Poitiers –

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Ecologie, Economie, Energie, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.