Insolite – Pierre-Alain Gillet, plongeur amateur en Loire : Il caresse les silures de la Loire ( vidéo )

La Nouvelle République 26/01/2016

plongeur loire

En 20 ans d’apnée, Pierre-Alain Gillet a réussi à se faire “ adopter ” des poissons de Loire. Sa vidéo au milieu de dizaines de silures affole les réseaux sociaux avec 320.000 vues.

silures

Avez-vous déjà imaginé les sombres profondeurs de la sauvage Loire ? Ses montagnes russes, ses branchages piégeux et ses impressionnants habitants ?
Dans plusieurs vidéos, dont une qui fait le buzz depuis sa publication en novembre (320.000 vues), Pierre-Alain Gillet, plongeur amateur en Loire depuis 20 ans – même si cela est interdit –, met en lumière cette face cachée de la Loire. Durant quatorze minutes, sa caméra fixée sur une perche, le conseiller municipal de Hommes (Indre-et-Loire), géotechnicien de profession, débusque et filme de gros silures de plus de cent kilos et deux mètres cinquante de long, dans leur habitat naturel. Si certains paraissent surpris et s’échappent, la plupart se montrent dociles jusqu’à se laisser caresser.
« Je ne les dérange pas, promet ce géotechnicien de profession. D’ailleurs, si c’était le cas, ils attaqueraient et me mordraient. Un silure peut être très agressif et arracher la peau. » Équipé d’une épaisse combinaison et de larges gants, notre plongeur assure ne jamais avoir eu le moindre bobo. « Je viens en moyenne quatre fois par semaine. Les silures me connaissent, ce sont toujours les mêmes. Ils se sont habitués à mes visites. » Et d’assurer les identifier à leurs taches, formes, couleurs ou attitudes.
« La plongée en Loire reste très physique et dangereuse, poursuit Pierre Alain Gillet, qui tient plus de quatre minutes et trente secondes en apnée. Les courants sont forts et les branchages omniprésents, il faut veiller à ne pas rester coincé. »
150 silures à deux mètres de profondeur

loirept33535

Impossible néanmoins d’identifier le lieu exact de cette immersion. « C’est entre Cinq-Mars-La-Pile et Tours, concède le plongeur qui garde jalousement son secret. « Je ne veux pas attirer les curieux vers ce repère où 150 silures viennent, à moins de deux mètres de profondeur, se reposer chaque jour après la chasse nocturne. » Des silures, mais également des sandres, carpes, mulets et de rares brochets : « Je n’ai jamais vu de saumons. » La Loire serait pourtant toujours aussi propre, contrairement « au lit du Cher jonché de vélos, chariots ou mobylettes ».
« Entre le 15 août et le 15 novembre, la lumière est parfaite pour filmer, et l’eau claire tant qu’il y a peu de précipitations. »
Récemment contacté par France Télévision et la télévision belge, le Tourangeau rêve désormais de documentaires. Mais sans dessein écologiste. « Juste pour montrer aux habitants et pêcheurs ce qu’il y a en dessous… »
vidéos de Pierre-Alain Gillet sur lanr.fr
IMG_0049
Cet amoureux des plongées à Quiberon (Bretagne) rêve également de requins blancs en Afrique du Sud. A découvrir bientôt en vidéo ?
Cécile Lascève Loir-et-Cher

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans animaux, Insolite, Nature, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.