Gaz de schiste en France : Total prêt à faire des petits trous, des petits trous…

Le Canard Enchaîné – 10/02/2016 – Jean-Luc Porquet –
Mais non, il ne crie pas victoire le pédégé de Total, il est juste très content. Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise vient de lui donner gain de cause. En 2011, le permis de recherche de gaz de schiste dont disposait Total pour la région de Montélimar avait été abrogé à la suite de la loi anti-fracturation hydraulique que venaient de voter les députés. La compagnie pétrolière avait aussitôt fait appel. Résultat, ce 30 janvier : Total peut à nouveau creuser dans le sous-sol français pour y dénicher du gaz de schiste. « Je n’ai pas envie de passer en force sur ce sujet là », a aussitôt tempéré Patrick Pouyanné. Il lui suffira juste d’attendre…  
extractivisme-1dbfbPour l’instant, le baril de pétrole ne vaut plus rien, ou presque : 30 dollars, soit quatre fois moins qu’il y a un an. Du coup, dépenser des trésors d’ingéniosité pour extraire des gaz de schiste difficiles d’accès est devenu économiquement aberrant. Ainsi, aux États-Unis et au Canada (lire ci-dessous), le grand boom du gaz de schiste tourne à la débandade. pour forer partout, les compagnies pétrolières avaient emprunté sans compter. Un tiers d’entre elles sont aujourd’hui au bord de la faillite. Les banques paniquent. On parle d’une crise mondiale qui pourrait être aussi ravageuse que celle des subprimes… Ah, ce baril à 30 dollars, quelle catastrophe !
Mais un pédégé de total doit voir plus loin que le bout de son derrick. Patrick Pouyanné le sait : dès demain, c’est-à-dire dans six mois, deux ans, cinq ans, le baril remontera forcément à 100dollrs et même plus. Car le coût actuel ridiculement bas du pétrole ne peut masquer cette réalité : les réserves sont en voie d’épuisement. Bientôt la recherche de gaz de schiste dans le sous-sol français sera à nouveau rentable.
IMAG1006Certes, pour le moment, la fracturation hydraulique reste interdite, est c’est la raison pour laquelle le gouvernement actuel est opposé à ce que Total se mette à forer partout – la preuve en est que Ségolène Royal vient de faire appel de la décision du tribunal de Cergy-Pontoise. Mais ce calme apparent est très fragile… Car la planète est actuellement saisie d’une frénésie d’extractivisme. Pire qu’un maladie, cette « obsession généralisée et invariablement destructrice d’extraire des quantités toujours croissantes d’énergie et de matière » (1) n’épargne pas la France. Laquelle doit « redevenir un pays dans lequel on peut exploiter des mines » déclarait Arnaud Montebourg voilà trois ans. pour y chercher du gaz de schiste, mais aussi des métaux dits mineurs « particulièrement prisés par l’électronique et les nouvelles technologies ‘vertes’« .  
Prenons le pari : le prochain locataire de l’Élysée, qu’il s’appelle Juppé, Sarkozy, Le Pen ou même Hollande, sera très tenté de laisser Total et consorts  faire des petits trous partout. Au nom du redressement productif. Au nom du « on n’a pas d’idées mais on a du pétrole »…
(1) Lire l’enquête très approfondie, c’est la cas de la dire d’Anna Bednik « Extractivisme »

Extractivisme

ISBN : 978-2-36935-044-6 / Date de parution : 21/01/2016 /Editeur : Le Passager clandestin, 368 p. 18 €
Qui pollue jusqu’en Europe ? Les gaz de schiste américains !
Pennsylvanie et Gaz de schiste : des chercheurs ont démontré comment l’eau du robinet contient des agents polluants dus à la fracturation hydraulique
Dans l’Alberta, au Canada, l’or noir ravage la terre et la démocratie
L’énorme désastre écologique du pétrole bitumeux

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Ecologie, Energie, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.