Environnement – Le jardinier de Versailles :  » Poitiers à contresens « 

La Nouvelle République 21/02/2016 05:38
Chroniqueur sur France Inter et jardinier en chef du château de Versailles, Alain Baraton exprime sa tristesse devant l’abattage des arbres à Beaulieu.

En trente-neuf ans, Alain Baraton a fait du Grand Parc de Versailles un exemple sur le plan environnemental.

Alain Baraton : « Dire qu’on replante un arbre ne justifie pas qu’on puisse en couper un autre. » – (Photo archives NR Chloé Bossard)
Auteur de « La haine de l’arbre », le jardinier Alain Baraton, qui avait déjà consacré une chronique à la suppression de haies à Poitiers, défend la place de l’arbre dans la ville. Interview.
Comment réagissez-vous à ce qui s’est passé cette semaine dans le quartier de Beaulieu à Poitiers ?
« J’ai beaucoup de mal à comprendre. Au moment où la COP21 veut faire naître à l’échelle mondiale une prise de conscience du réchauffement climatique et où l’Association des maires de France lance l’opération «  Un arbre pour le climat  », à Poitiers on coupe des arbres. »
«  Rien ne justifie qu’on coupe un arbre sain  »Que nous apportent les arbres ? Tout particulièrement en ville ?
« Ils participent à la lutte contre le réchauffement climatique, apportent de l’ombre, de la fraîcheur, permettent de fixer le gaz carbonique et constituent des refuges pour les oiseaux. C’est tout particulièrement vrai en ville. »
En même temps qu’elle coupe 98 platanes, la municipalité annonce qu’elle en replante 103. Un pour un en quelque sorte.
« Dire qu’on replante un arbre ne justifie pas qu’on en arrache un autre. Le cycle normal de l’arbre c’est de vivre jusqu’à sa mort naturelle. A trente ou trente-cinq ans, un platane est encore jeune. Je comprends qu’on en coupe quand il présente un danger immédiat. Mais pas parce que dans plusieurs années, peut-être, il pourrait être dangereux. »
La municipalité argumente que les habitants se plaignent des racines qui attaquent les terrasses et provoquent des fissures aux maisons.
« Si on coupe un arbre pour le remplacer par un plus jeune, lui aussi a des racines. Elles se propageront. Cet argument n’a pas de sens. »
A l’heure de la COP21, vous considérez donc que la politique environnementale à Poitiers marche à contresens ?
« Qu’on me comprenne bien. Je n’ai rien contre le maire de Poitiers. Je ne fais pas de militantisme ; je ne suis pas encarté. Mais la politique du maire est paradoxale. Le Président et le gouvernement font de grands discours sur la préservation de l’environnement. Concrètement, sur le terrain, le maire de Poitiers coupe des arbres. J’ai vraiment du mal à comprendre et je trouve cela très triste. »
J’en reviens aux arbres que la mairie replante. Dans quelques années, ils auront repris la place et le volume des platanes que l’on coupe aujourd’hui.
« Cela va demander du temps. En attendant, comment expliquez-vous aux écoliers de Poitiers qu’il faut préserver la forêt d’Amazonie et en même temps qu’il est nécessaire de couper des arbres dans les rues de Poitiers ? Quand je me promène sur les voies sur berges à Paris, je passe sous des platanes majestueux. Ils participent à la vie. Poitiers est une très belle ville. Dommage qu’elle ne dispose que de 30 mètres carrés d’espaces verts par habitant. C’est en dessous de la moyenne nationale. »
Le 24 octobre dernier, Alain Baraton était notre « Invité du samedi ». En trente-neuf ans, il a fait du grand parc du château de Versailles un exemple sur le plan environnemental, écrivions-nous.
Recueilli par Jean-Jacques Boissonneau
Vienne – Poitiers – Les arbres de beaulieu

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Ecologie, Nature, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.