Les robots nous remplaceront-ils vraiment un jour ?

(R)évolution -journal bimestriel optimiste et bienveillant de lutte contre l’idiocratie mondialisée – Fév. /Mars 2016/
A un moment où François Hollande lance son (certainement bien vain) plan pour l’emploi, avec en lire de mire l’élection présidentielle qui arrive à grands pas, l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Économiques) organisait il y a quelques semaines à Paris un colloque sur le « futur du travail », histoire de parler des bouleversements à venir.
large-iconLe plus connu des ces bouleversements, et le plus médiatisé, concerne l’automatisation : la montée en puissance  de la robotique, de l’intelligence artificielle et du machine learning (algorithmes capables de s’améliorer sans intervention humaine) va entraîner la disparition de certains emplois, ou en tous cas la substitution d’emplois humains par des robots ou des logiciels, nous conte Les Echos. « On s’attend à une diminution de la demande pour les tâches manuelles cognitives. Est-ce que cela veut dire que nous allons faire face à une augmentation du chômage technologique ? Il est encore difficile de la dire », a déclaré Stefano Scarpetta, directeur de l’emploi, du travail et des affaires sociales de l’OCDE.
Et le quotidien économique de rappeler qu’en 2013, un article de Carl Benedikt Frey et Michael A. Osborne, chercheurs à l’université d’Oxford, avait alerté le monde entier en affirmant que « 47 % de l’ensemble des emplois aux États-Unis risquaient de disparaître d’ici, à vingt ans à cause de l’automatisation« , les autres étant précarisés par une « économie de petits boulots« , dans laquelle le travail est confié, via des plates-formes numériques, à une multitudes de travailleurs (précaires) indépendants.
retraite-chomageDans un monde où les risques ne concernent plus l’entreprise, mais les travailleurs eux-mêmes, comment garantir les retraites où l’assurance chômage ? pour Philippe Aghion, professeur d’économie à Harvard « les néoconservateurs pensaient que, il n’y aurait plus besoin d’État. En fait, c’est le contraire : les gens auront besoin de l’aide de l’État pour pouvoir passer d’un emploi à un autre. Vous prenez plus de risques si vous avez un filet de sécurité ». plus que jamais, l’humain est une marchandise comme une autre.
… partage du temps de travail, revenu universel et partage des richesses, on y viendra tôt ou tard qu’on le veuille ou non…

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Travail, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.