Coca-cola, sponsor et bienfaiteur ?

Le Canard Enchaîné – 17/02/2016 – Conflit de Canard –

1453368282811

Sur le site Internet de Coca-cola France, il suffit de cliquer sur la rubrique « Coca-cola et la science ». Y sont listés une grosse partie des bénéficiaires de la manne versée par Coca-cola entre janvier 2010 et le 30 septembre 2015, pour distiller sa bonne parole. Sur dix ans, la firme d’Atlanta a ainsi déversé en France 6,8 millions d’euros (hors TVA) sur 34 associations de malades et de médecins, sociétés savantes, agences, instituts et fondations spécialisées en santé ou en nutrition. 
C’est avec gourmandise que Le Canard a mis son bec dans la liste. Histoire de nous convaincre que c’est bon pour la santé de boire des sodas, Coca-cola mise à fond sur l’EHI (l’Institut européen de l’hydratation (sic), dont il est le cofondateur : 206 700 euros en quatre ans. Ainsi, l’Institut Pasteur de Lille, partenaire privilégié de l’industrie agroalimentaire a empoché en 2013-2014, 14 000 euros pour nourrir en « communication scientifiques » ladite fondation. Afin que l’EHI ait sa tribune aux Entretients de Bichat, le grand raout des blouses blanches. Coca-cola a déboursé en 2013, 28 000 euros. Sur son site, l’EHI ne ménage pas sa peine pour son mécène, expliquant qu’il faut boire au moins 1,5 litre d’eau par jour, qu’il faut diversifier les sources et que, ça tombe bien, les sodas « contiennent 85 % d’eau ».
Les médecins sont gâtés : trois associations de toubibs, comme le club des cardiologues du sport, totalisent ainsi 43 000 euros, sans compter le coup de pouce aux Journées nationales de la médecine générale, qui ont reçu 57 442 euros, et les 21 500 euros apportés au congrès de syndicats des médecins généralistes. Les plus savoureux restant les 232 582 euros offerts en 2012 par la fondation Coca-cola à… la Fédération française des diabétiques. Rappelons, pour la fine bouche, qu’un canette de soda contient l’équivalent de sept morceaux de sucre et que 2,9 millions de Français souffrent de diabète de type 2, provoqué par l’excès de sucre. Et, pour nous convaincre que si l’on grossit ce n’est surtout pas parce qu’on s’empiffre de sucre mais parce que l’on ne fait pas assez de sport , quoi de mieux que de donner, en six ans, 117 764 euros à l’Association française des diététiciens nutritionnistes ?
Comme le dit un slogan de la firme : « Ouvre un coca-cola, ouvre du bonheur« .  

bv000007

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Agroalimentaire, Industrie, Santé, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.