Autour du ciel – Astronomie : Les plus beaux rendez-vous en avril

lorgnette savant
Le Monde  1er avril 2016 par Guillaume Cannat auteur scientifique
Au programme : la comète 252P LINEAR poursuit sa route, la Lune occulte Vénus, Mercure revient dans le ciel du soir et Mars est de plus en plus brillante.

20151110-Lune-de-36-h-1500-1024x1345

Un mince croissant lunaire photographié près de 36 heures avant la nouvelle lune dans le ciel bleuissant de l’aube. Le reflet de l’éclat solaire sur notre planète – la lumière cendrée – révèle délicatement les régions nocturnes de notre satellite naturel. © Guillaume Cannat
Un simple croissant matinal
Lavé par les eaux du printemps, le ciel est d’un bleu céruléen. La transparence de l’air sort de l’ordinaire et le croissant lunaire, réduit à un arc virginal, expose délicatement ses régions nocturnes. La scène est apaisante. Elle ne doit rien aux hommes et se déroulerait d’ailleurs tout aussi bien sans eux, mais elle n’acquiert sa puissance émotionnelle que parce que nous sommes là pour la contempler. Elle nous entraîne hors du temps commun, dans ces fragments d’éternité que nous partageons avec le reste de l’humanité, présente, passée et à venir. Si nous disparaissons, les astres, eux, demeurent, et leurs ébats raviront nos descendants comme ils ont enchanté nos ancêtres. Durant la brève période où notre conscience s’ouvre au monde, nous apprenons à vivre, à admirer l’univers. Nous devons aussi tenter de le comprendre pour mieux l’apprécier et pour gagner la sérénité que sa contemplation intelligente nous octroie. Me voilà parti bien loin de la vision de ce simple croissant matinal, mais c’est justement là que réside la puissance souveraine de l’observation astronomique, elle nous pousse à dépasser nos pensées immédiates.
Les phases de la Lune
La Lune est nouvelle le 7 dans les Poissons, elle atteint son premier quartier le 14 dans les Gémeaux, elle est pleine le 22 dans la Vierge et au dernier quartier le 30 dans le Verseau. Consultez également la page des phases lunaires pour l’année 2016.
Cartes du ciel
Cartes du ciel visible vers la fin du crépuscule en avril 2016 et à l’orée de l’aube à la latitude de la France métropolitaine. Cliquez sur les cartes pour les afficher en grand et les imprimer pour votre usage personnel. La position des planètes est bonne pour le milieu du mois.

201604-carte-du-ciel-1500-1024x1024.jpg01

201604-carte-du-ciel-AUBE-1500-1024x1024.jpg02

© Guillaume Cannat
Ces cartes peuvent être utilisées en Europe et dans le monde à l’intérieur d’une bande s’étendant de 38° à 52° de latitude nord. Si vous êtes à plus de 45° nord, l’étoile Polaire sera plus haute dans votre ciel et, le soir, la constellation du Lion sera d’autant plus proche de l’horizon sud. Si vous êtes à moins de 45° nord, l’étoile Polaire sera plus proche de l’horizon nord et le Lion sera plus éloignée de l’horizon sud.
Attention, ces cartes ne sont pas à l’envers ! Elles représentent simplement les astres qui sont situés au-dessus de nos têtes. Si vous vous allongiez avec la tête vers le nord et les pieds vers le sud, l’est serait bien à votre gauche et l’ouest à votre droite.
Utilisez ces cartes en les imprimant et en les faisant tourner de telle sorte que le nom de la direction dans laquelle vous observez soit écrit à l’endroit. Les constellations et les étoiles que vous retrouverez dans la portion du ciel qui vous fait face sont toutes celles dont le nom est lisible sans trop pencher la tête. Les noms des constellations et de leurs principales étoiles sont indiqués, ainsi que le tracé des constellations les plus importantes ; ce tracé est parfois incomplet lorsque la figure est en partie cachée sous l’horizon. La partie la plus dense de la Voie lactée est dessinée, mais vous ne distinguerez cette bande irrégulière et fantomatique que dans un ciel suffisamment protégé de la pollution lumineuse. En ville ou en milieu périurbain, seuls les astres les plus brillants parviendront à s’imposer.

michael-Jaeger-252P20160331weblarge_1459410667-1800-1024x617

La comète 252P LINEAR photographiée en Autriche le 31 mars 2016 avec un télescope de 250 millimètres de diamètre. © Michael Jäger
La comète 252P LINEAR, suite et fin. Son arrivée en fanfare dans le ciel boréal (lire mon billet) n’a pas été appréciée à sa juste valeur par la faute d’une Lune éblouissante et de nuages envahissants, mais cette comète poursuit sa course dans la constellation d’Ophiuchus. Comme le démontre la splendide photographie réalisée en Autriche le 31 mars par l’astrophotographe Michael Jäger, 252P LINEAR est toujours splendide et d’un vert éblouissant. Ce que confirment les rares observateurs, en revanche, c’est la baisse rapide de son éclat global qui est à présent en dessous du seuil de visibilité à l’œil nu. L’étendue et la nature diffuse de cet objet céleste rendent son observation particulièrement délicate, surtout dans nos ciels éclaircis par la pollution lumineuse. Les photographes devraient donc être les seuls à pouvoir apprécier cette boule de gaz et de poussière durant les prochains jours/semaines. 252P LINEAR est observable/photographiable presque partout sur Terre en fin de nuit. Elle se situe dans Ophiuchus, plus ou moins loin au-dessus de l’horizon sud dans l’hémisphère Nord et dans une large part de l’hémisphère Sud et loin au-dessus de l’horizon nord pour les latitudes les plus australes.

41-comete-252P-LINEAR-2-1024x1024

Lire
Les rapprochements entre les planètes
Le mercredi 6 avril en début de matinée,
Le vendredi 8 avril au crépuscule
Le samedi 9 et le dimanche 10 avril à la fin du crépuscule,

9-et-10-avril-2016-500x500.jpgla dernire

Samedi 9 et dimanche 10 avril 2016 à la fin du crépuscule, une heure et demie après le coucher du Soleil, le jeune croissant lunaire habite dans le Taureau, au-dessus de l’horizon ouest. Dimanche soir ne manquez pas sa traversée de l’amas stellaire des Hyades.
Du samedi 16 au lundi 18 avril au soir
Le mercredi 20 et le jeudi 21 avril au soir
Le lundi 25 et le mardi 26 avril en fin de nuit,
← Ne manquez pas la comète de Pâques !

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Nature, Science, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.