Animaux – Après un vol : retrouvé un an après sa disparition

La nouvelle République  25/03/2016
Pour éviter ce genre de disparition, Marie Doyen, animatrice à la Fédération départementale de chasse, conseille « de laisser les animaux hors de portée et hors de la vue d’éventuelles personnes malveillantes, pour éviter ce genre de vol. »
Puce et tatouage. L’identification, « obligatoire pour les chiens nés depuis 1999 », par une puce ou un tatouage est primordiale. Marie témoigne : « Un an après son vol, le chien d’un de mes proches a réussi à s’échapper et sa puce a permis de le restituer à son propriétaire. Si ce n’est pas dans l’immédiat, l’utilité de la puce est une réalité. Rien n’est perdu après la disparition d’un chien. »
Recourir à un collier GPS. Il permet « de suivre ses chiens, de les récupérer rapidement lorsqu’ils s’approchent de routes dangereuses ou de voisins indélicats sur des propriétés à proximité de parties de chasse », explique Alain Bernard.
Mettre à jour la carte d’identité du chien. En cas de déménagement ou changement de coordonnées, « c’est comme les cartes grises de voiture, il faut modifier la carte d’identité du chien, par courrier ou en ligne sur le site du fichier national canin I-CAD. »
Consulter un vétérinaire. Si vous trouvez un chien errant, ayez le bon réflexe : « Les gens ont trop souvent le réflexe de se dire que l’animal a été abandonné et l’adoptent. Mais ce n’est pas forcément le cas. Le ramener chez un vétérinaire permet de lire sa puce et connaître son propriétaire. »
Contacter aussi la mairie de la commune où le chien a été trouvé. La Fédération départementale de chasse conseille de lui en faire part afin de diffuser l’information à ses adhérents.
Réseaux sociaux. Selon le refuge du Val de Loire à Naveil, les disparitions et les animaux retrouvés peuvent être renseignés sur la page Facebook « Pet Alert 41 » ou sur http://www.chien-perdu.org
Loir-et-Cher

chien 2010

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans animaux, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.