Civilité – Tondre sa pelouse, oui mais pas n’importe quand

La Nouvelle République  03/04/2016

aNRpelouse400x3_thumb_jpg_pagespeed_ic_chaL0FnABu

 Rappel du 22/08/2014 : Les particuliers doivent respecter des horaires précis quand ils souhaitent passer la tondeuse et utiliser tout autre matériel de jardinage ou de bricolage.
J’aime entendre le bruit d’une tondeuse car c’est le signe qu’on est en été. Pas sûr que tous les citadins partagent le bonheur de cette jeune femme. Le bruit que cet engin génère, répété de jardin en jardin, est parfois objet d’agacement. Pour éviter les conflits, mieux vaut respecter les horaires autorisés par arrêté préfectoral et utiliser un matériel le plus discret possible. Toutefois, ces horaires sont souvent méconnus. Les témoignages qui suivent le démontrent.
«  Pas plus gênante que le barbecue du voisin  »
> Philippe Barbot s’attaque aux 200 m2 de son jardin avenue de Nantes tous les quinze jours « car j’aime que ce soit propre ». Il avoue n’avoir aucune idée des tranches horaires à respecter. « Je le fais en semaine le soir après le travail. Pas plus tard pour ne pas gêner les voisins. Le week-end à l’occasion selon mon humeur mais surtout en fonction de mes disponibilités. Je pense que c’est autorisé le samedi et le dimanche entre 9 h et 22 h l’été ». Et conclut par cette remarque : « La tondeuse peut être bruyante mais pas plus gênante que le barbecue du voisin dont la fumée polluante s’insinue dans la maison ». A chacun son sujet d’agacement.
> Marcel qui réside dans le quartier de la Ganterie doit tondre deux fois plus de pelouse que Philippe. Il ne connaît pas davantage la réglementation : « J’essaie de le faire en semaine quand je suis en congé pour ne pas déranger. Je pourrai le faire le samedi autour de midi mais je m’abstiens. Je pensais que cela était possible toute la journée le samedi mais interdit le dimanche ». Il souligne que des voisins l’ennuient un peu quand ils interviennent tard le soir à 21 h. « J’attends, je suis patient. Je me dis qu’il n’y a pas d’autres solutions. » Toutefois, il admet qu’il a failli craquer un soir de juillet à 21 h 30. « Ma femme m’a calmé ! ». Il n’a dû appeler la police qu’en raison d’un tapage nocturne particulièrement insupportable.
SONY DSC

SONY DSC

> Monique, une retraitée qui habite dans la zone pavillonnaire en copropriété de la Gibauderie les connaît par cœur. « Je demande à mon voisin d’arrêter de tondre quand cela me gêne. Ca se passe bien », témoigne-t-elle. Patrick le voisin est prompt à lui donner un coup de main. « Moi aussi je les connais, observe-t-il mais je n’en tiens pas compte car ils ne correspondent pas à mon temps disponible. Je garde cette liberté tout en respectant le voisinage ».jardinier tondeuse papyen savoir plus
Les horaires à respecter
Les horaires de tonte sont réglementés par l’arrêté préfectoral relatif aux bruits de voisinage en date du 19 juin 2007. Ainsi, les travaux de bricolage ou de jardinage réalisés par des particuliers à l’aide d’outils ou d’appareils tels que tondeuses à gazon, tronçonneuses, perceuses, raboteuses… dont le bruit particulier est susceptible de porter atteinte à la tranquillité du voisinage ou à la santé de l’homme par sa durée, sa répétition ou son intensité, ne sont autorisés qu’aux horaires suivants :
> Du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 19 h.
> Les samedis de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h.
> Les dimanches et jours fériés de 10 h à 12 h.
La gêne est constatée « par les forces de police nationale, les maires et leurs adjoints et tout agent communal commissionné et assermenté ». Il est toujours préférable de tenter d’arrondir les angles avec l’auteur du bruit au préalable. La Ville de Poitiers ( mais dans toutes communes ) a par ailleurs des médiateurs qui gèrent les conflits de voisinage. Il est possible de leur faire appel.
Marie-Catherine Bernard
Viennebricolage scie

 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Nature, Social, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.