Un malus fou menace les futurs retraités

Le Canard Enchaîné – 06/04/2016 –
Prendre sa retraite va bientôt devenir un luxe dans le privé, en plus encore pour les cadres. Un système de bonus-malus va être instauré pour les retraites complémentaires de l’Agirc-Arrco afin de retarder le départ des futurs retraités. La réforme entrera en vigueur le 1er janvier 2019 et s’appliquera aux personnes nées à partir de 1957. Les générations précédentes ne sont pas visées quelle que soit la date de leur départ à la retraite.
dessin-rigolo
La mesure phare : la mise en place d’un bonus-malus afin d’inciter les salariés à différer leur départ. Pour échapper à une réduction de leur pension, ces dernier devront retarder la liquidation de leur retraite d’un an à partir de la date où ils rempliront les conditions (âge et durée de cotisations) d’une pension à taux plein pour leur retraite de base. Tous les départs à partir de 2019 sont concernés. Pour ne pas subir d’abattement, ces retraités devront eux aussi différer leur départ de 4 trimestres. Par exemple : un salarié qui pourrait partir à 60 ans devra attendre 61 ans pour éviter une réduction de 10% (pendant trois ans) de sa retraite complémentaire.
retraite-09Ce n’est pas exactement rien, puisque la complémentaire représente la part principale de la retraite des cadres. Tels sont, selon « Le Figaro » (5/4), qui publie des extraits de ce rapport, les résultats de l’accord du 16 octobre signé par le Medef et les syndicats (sauf la CGT et FO). Ce système a été voulu par Gattaz pour reculer de facto l’âge de la retraite. Car le cadre qui poireautera un an avant d’atteindre l’âge normal fixé, dans son cas, par le régime de base sera dispensé de malus. Au-delà, il pourra même empocher un bonus. Et il en a encore qui vont oser se plaindre !
Plus d’infos et exemples sur Notretemps.com

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Travail, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.