Ayen (Corrèze) le village des Astérix verts

Terraeco.net – 19/02/2016 –
Avec ses 800 habitants, nichés à flanc de colline, la ville surplombe la vallée du bassin de Brive. Paul Reynal se défend d’être un « khmer vert ». C’est ainsi que le maire d’Ayen, en Corrèze, désigne les « écolos intégristes ». A la tête de la plus petite commune française à avoir obtenu la reconnaissance de son Agenda 21 local, l’homme accumule les reconnaissances.

006-ete-1-724x300_carouselOriginal

Pionnière de l’Agenda 21, cette commune de Corrèze est devenue un modèle pour des centaines de villages français. La commune reste pionnière pour concilier environnement, social et économie. Depuis plus de dix ans, Ayen décline le développement durable dans tous les aspects de la vie quotidienne. Une expertise qu’elle voudrait désormais essaimer. Aujourd’hui, Ayen fait référence parmi les collectivités rurales. De la réhabilitation thermique des bâtiments communaux à la collecte de verre en porte à porte ; de la multiplication des ateliers nature aux économies sur l’éclairage public ; de l’ouverture de chemins ruraux à l’arboretum privé de la Tuillière… « Aujourd’hui, on travaille sur 23 thématiques et de nombreux élus viennent nous demander comment on fait », se félicite Jérôme Perdrix, l’élu en charge du développement durable. Ayen veut désormais pousser son avantage en créant un collectif de Villes et villages branchés, un réseau « au sein duquel on mettra en commun des valeurs et des actions pour préserver et améliorer le cadre de vie », selon Paul Raynal.

Ayen a dévoilé son nouveau logo et son nouveau slogan mardi dernier, lors d’une cérémonie ouverte à la population.? - Photo Frédéric lherpinière

Ayen a dévoilé son nouveau logo et son nouveau slogan mardi dernier, lors d’une cérémonie ouverte à la population.? – Photo Frédéric lherpinière
Lauréate de nombreuses reconnaissances depuis plusieurs années, la collectivité est une nouvelle fois récompensée par une distinction nationale lors de la  cérémonie de l’association des éco-maires organisée à l’hôtel de LASSAY de l’assemblée nationale. 150 villages de France se sont aujourd’hui déclarés eco-responsables.
L e prix coup de cœur à l’unanimité du jury a honoré la commune pour son action de mobilité solidaire sur les territoires ruraux grâce au covoiturage de proximité adossé à la monnaie locale. Ce dispositif mis en place en avril 2014 est porté conjointement par « le collectif associatif le durable a son village », la Maison de Services au Public et l’association des commerçants mais aussi grâce au soutien de la SNCF Limousin et de la fédération ECOSYS’TM.
Ayen est un bon exemple de la collectivité animatrice, notamment grâce à la création de dispositifs de participation citoyenne développés pour assurer l’information, la sensibilisation et la formation des habitants :
– un bulletin municipal auquel sont abonnés 375 foyers.
– des réunions avec des publics spécifiques ou sur des thématiques particulières, notamment en fonction du choix de la thématique annuelle : en 2014-1015, les actions concernaient principalement la question de l’intergénérationnel. En 2016, ce sera à propos du jardin.
– des dispositifs municipaux permettent d’associer les citoyens : réunions publiques, citoyens référents dans les quartiers et hameaux d’Ayen, comité de pilotage de l’Agenda 21 qui rend compte chaque année du bilan des actions menées, cafés-débats chez Nadinee.
– Le Collectif Durable permet également d’animer et de fédérer la dynamique en étroite collaboration avec la collectivité.
Sans titre

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Ecologie, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.