Jobs d’été : l’agriculture et l’animation recrutent : Comment postuler ?

La Nouvelle République 03/05/2016 05:46
Si vous cherchez un emploi estival, il est plus que temps de s’y mettre. Tour d’horizon non exhaustif des secteurs de la Vienne qui embauchent.

Jobs d'été - Melons

Dans l’agriculture, 2.000 postes sont à pourvoir pour la cueillette, le tri et le conditionnement des melons. – (Photo d’archives)
Les activités touristiques et agricoles, donc saisonnières, marquent l’économie du département, souligne Myriam Ribo, directrice de l’agence Pôle emploi de Poitiers gare. Mais dans une proportion moindre qu’en Aquitaine Limousin – Poitou- Charentes.
Selon la dernière enquête BMO (besoin en main-d’œuvre), 44,1 % des projets de recrutement sont saisonniers dans la Vienne. Contre 52,9 % pour la grande région. » La saisonnalité est plus marquée dans les bassins agricoles. Essentiellement dans le Loudunais et le Châtelleraudais. Cueillette, tri, conditionnement, moisson, semence, travaux dans les champs, maraîchage ou conduite d’engins agricoles… l’agriculture offre un tas d’activités variées.
Une centaine d’offres en cours sur le site de Pôle emploi
L’ensemble des postes à pourvoir sont répertoriés par l’Association départementale emploi et formation en agriculture (Adefa) de la Vienne. La majorité concerne la cueillette, le tri et le conditionnement du melon. « Sur les 2.200 postes, 2.000 sont pour le melon », indique Khadija Zeghoul, chargée de mission à l’Adefa. De plus, l’Adefa a également mis en place un dispositif d’hébergement, en partenariat avec six communes du département.
Moyennant 5 € ou 6 € par nuit, les saisonniers peuvent loger en camping ou en appartement à Moncontour, Loudun, Marthaizé, Savigny-sous-Faye, Saint-Jean-de-Sauves ou Guesnes.
Deux cents places sont disponibles (renseignements sur vienne.anefa.org, rubrique « Saisonniers » ou au 05.49.44.75.25 ou par mail : adefa-vienne@ anefa.org).
L’hôtellerie et la restauration aussi
Dans le bassin de Montmorillon comme celui de Poitiers, les besoins sont principalement liés à l’animation (1), l’hôtellerie ou la restauration. Ce sont aussi des secteurs qui recrutent dans le Châtelleraudais. « Poitiers est beaucoup moins saisonnier que le reste du département, commente Myriam Ribo. Seuls 39,2 % des recrutements le sont. »
Les parcs de loisirs de la région ont aussi un gros besoin de main-d’œuvre sur la période estivale. La Vallée des singes, à Romagne est encore à la recherche d’un caissier et d’un préparateur à temps plein pour son snacking. Au parc de La Belle, à Magné, il manque un agent d’entretien, à mi-temps. Center Parcs, à Morton, qui a déjà recruté une centaine de saisonniers, il manque encore des agents techniques de nettoyage, des employés polyvalents de restauration, des serveurs et des commis de cuisine.
Tous secteurs confondus, une centaine d’offres sont en cours sur le site de Pôle emploi. Il n’est donc pas encore trop tard pour décrocher un job d’été, mais les retardataires doivent faire vite.
 (1)Généralement, pour postuler dans l’animation, il faut être titulaire du Bafa, le Brevet d’aptitudes aux fonctions d’animateur.
repères
Comment postuler ?
Envoyer un CV et une lettre de motivations aux adresses suivantes :
>La Vallée des singes : info@ la-vallee-des-singes.fr.
>Parc de la Belle : info@ parcdelabelle.com.
>Center Parcs, Domaine du Bois aux Daims, service des ressources humaines, route des Trois-Moutiers, 86120 Morton (pour les postes d’agents de nettoyage) ou ECP France, service ressources humaines, Domaine du Bois-aux-Daims, route des Trois-Moutiers, 86120 Morton (pour les autres postes).
en savoir plus
Le travail est autorisé dès l’âge de 14 ans, sous certaines conditions…
Selon le guide d’été édité par le Centre régional d’informations jeunesse (Crij), le travail est autorisé à partir de 14 ans, mais il reste rare. De plus, les règles qui s’appliquent pour les salariés âgés de 14 à 17 ans sont plus drastiques que pour les majeurs.
> Formalités administratives : pour les jeunes âgés de 14 à 15 ans, un accord parental écrit ainsi qu’une demande écrite à l’inspection du travail sont obligatoires. Ensuite les parents doivent être cosignataires du contrat de travail. Entre 16 et 17 ans, seul un accord parental écrit est nécessaire > Emplois interdits ou réglementés : tous ceux qui ont trait à des débits de boisson, des étalages extérieurs de commerces ou des activités dangereuses et pénibles pour les 14-15 ans. Idem pour les 16-17 ans, sauf les étalages extérieurs des commerces qui sont réglementés > Temps de travail : 7 h par jour, 35 h par semaine et pas plus de la moitié des vacances pour les 14-15 ans. 8 h par jour et 35 h par semaine pour les 16-17 ans > Repos entre deux jours de travail : 14 h pour les 14-15 ans et 12 h pour les 16-17 ans > Repos hebdomadaires : deux jours consécutifs pour les deux catégories d’âges > Pause journalière : 30 minutes toutes les 4 h 30 pour les deux catégories d’âges > Travail de nuit : interdit entre 20 h (22 h pour les 16-17 ans) et 6 h, sauf exceptions.
Source : Trouver un job Poitou- Charentes édition 2016, édité par le Crij. Contact : Crij, 64, rue Gambetta, 05.49.60.68.68.
Julie Desbois  Vienne

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Economie, Travail, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.