On reparle – Arnaque au rétro cassé : les seniors dans le viseur

La Nouvelle République 03/04/2016
Arlette, François, Guy, Jean-Bernard… ont en commun des fils d’argent dans leurs cheveux et le sentiment amer de s’être fait plumer comme des pigeons.
Entre février et mars 2015, 14 retraités du département du Loir-et-Cher ont été victimes d’une arnaque au rétroviseur, stupéfiante de roublardise. Au volant, l’escroc chasse un conducteur grisonnant à grand renfort d’appels de phares. Lorsque celui-ci s’arrête, il s’entend dire qu’il a détérioré le rétroviseur de la voiture dans un coup de volant maladroit. Devant la mine déconfite du « fautif », l’escroc appelle un (faux) assureur qui annonce un chiffrage exorbitant pour les réparations. Et lorsque l’escroc soumet l’idée d’un arrangement à l’amiable, moyennant une partie de la somme, le retraité s’exécute sur-le-champ, trop heureux de s’en tirer à si bon compte ! Certains s’en vont même chercher des fonds au distributeur de billets le plus proche.
Lorsque le président du tribunal, Matthieu Renaudin, comptabilise les montants escroqués à coups de 450 €, 900 € voire 2.000 € par coup monté… il en arrive à un total de 5.700 € délestés aux victimes.
Au terme d’une minutieuse enquête, les gendarmes ont réussi à confondre, Tony, 28 ans, un Girondin déjà mis en cause dans des arnaques similaires. Mais mercredi, d’accusé on ne vit point devant les juges. Seul Roger, un habitant des Montils s’est approché tout penaud de la barre pour conter sa mésaventure. « Une fois le paiement effectué, je suis passé voir mon assureur. J’ai réalisé que je m’étais fait avoir… » Roger refuse de réclamer des dommages et intérêts : « Il ne paiera jamais, il ne travaille pas, mais qu’il reste à l’ombre, ça évitera qu’il recommence ».
Pour la partie civile, Me Anne Durand se fait le porte-parole d’une alerte octogénaire de Contres qui a généreusement offert 800 € à la cause du rétroviseur maltraité : « Ma cliente a eu à faire à un faux policier suisse ! Imaginez son émoi, jamais un point retiré sur son permis, elle n’a même jamais vu un vrai policier français de près ! » Alors que le parquet réclame 24 mois de prison ferme, un ténor du barreau français, Me Jean-Yves Liénard, s’offre le dernier mot pour la défense de Tony.
Grand pénaliste médiatisé au côté de Bernard Tapie, Gérard Depardieu et bon nombre de truands du milieu marseillais, il plaide avec la tranquille assurance de ceux qui ont sorti de l’ombre les plus obscurs : « Il n’a usé d’aucune violence, il a agi avec sa propre Chevrolet, sans fausse plaque, à visage découvert. Les sommes sont modiques, il faut réprimer avec mesure ».
Le tribunal a réduit les réquisitions à 15 mois ferme et condamné Tony à verser un total de 3.000 € à six de ses victimes. De quoi se faire ses premiers cheveux blancs.
Cor. NR : Sandrine Satti Loir-et-Cher

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Justice, Transport, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.