Village préféré – Stéphane Bern confiant pour Candes-Saint-Martin ( Indre-et-Loire )

La Nouvelle République  10/05/2016

candes1

Venu y tourner deux jours, l’animateur vedette croit aux chances candaises de devenir Village préféré 2016 des Français. En tout cas, il aime le lieu.
 L’émission télévisée « Le Village préféré des Français » opposera cette année treize communes, une par région administrative, soit neuf de moins que l’an passé, en raison de la réorganisation territoriale nationale. De fait, s’il sera peut-être plus facile de gagner à treize qu’à vingt-deux candidats, la mouture 2016 donnera aussi plus de temps d’antenne à chaque village en lice.

BERN CONFLUENCE

Depuis les hauteurs de Candes, Stéphane Bern présente le village, la collégiale, et la confluence en arrière-plan.
Une bonne nouvelle pour Candes-Saint-Martin, qui concourt pour la région Centre-Val de Loire, et où l’équipe de Morgane Production s’est retrouvée le week-end dernier pour deux jours de tournage, en présence du présentateur vedette, Stéphane Bern. Si plusieurs autres reportages sont tournés en ce début de semaine par l’équipe technique, l’essentiel des plans mettant en scène le journaliste a été « mis en boîte », samedi et dimanche.
0-20276-160508214011745-1-478643
C’est au moment de la pause déjeuner en terrasse de l’Auberge de la Route d’or, que Stéphane Bern a confié ses impressions, avec une mine radieuse. « Je me sens un peu chez moi ici », déclarait-il, en rappelant ses nombreux séjours en Touraine, avec un petit faible pour Amboise et Chinon.

BERN GABARRE CASSE CROUTE

La collation de tôt matin sur une gabarre fut un moment convivial très apprécié par Stéphane et l’équipe
Candes restera éternelle !

candes-saint-martin-9080_w300.jpgpaint

Et de dire combien il est confiant pour Candes-Saint-Martin qui devrait séduire le public de l’émission :   Candes a beaucoup d’atouts. Ce n’est pas un de ces sites que l’on voit de loin, ici il n’y a pas le côté m’as-tu-vu d’autres lieux. Candes, c’est au contraire de l’or plaqué argent, pas la richesse évidente et tape-à-l’œil. Le village se mérite, il demande qu’on prenne le temps de parcourir ses ruelles, et alors, quel bonheur ! »

BERN KATCHATOUROFF CAMERA

Francis Katchatouroff accueille le présentateur devant la collégiale sous l’œil des caméras de Morgane Production
Stéphane Bern est à l’évidence tombé sous le charme de la commune de la confluence et en devient lyrique : « Je comprends que les gens achètent ici. On a envie de s’y poser. De tout temps, les peuples y ont apprécié la douceur de vivre, y ont laissé leur trace. Cette région, c’est l’autoroute des civilisations. Nous passons, mais Candes restera éternelle. »
candes4
img_9506-478352Les deux jours de tournage ont permis au journaliste de rencontrer nombre d’habitants, d’artisans, de personnalités fortes. Ce fut notamment Francis Katchatouroff, le céramiste, pour une collation matinale sur une gabarre, où il a admiré « la pierre de tuffeau qui dore au soleil ». Ou encore avec l’artisan parfumeur aux créations aussi délicates qu’envoûtantes. « Magiques », commente Stéphane.

siteon0

20130806_191934

La rencontre avec Dom Bertrand, dans la collégiale, a aussi marqué le présentateur vedette : « Un avantage de Candes, c’est que c’est l’année martinienne. On va donc parler de saint Martin, de ce lieu de pèlerinage, de cette église impressionnante de beauté. »
3-20276-160508214011729-0-478646
En tout cas, les téléspectateurs devraient découvrir un Stéphane Bern aux anges, qui a vraiment beaucoup aimé ces deux jours de tournage. Même si, impératifs de la production obligent, il a fallu souvent se dépêcher, en suivant les instructions de Valérie, la rédactrice en chef, et Alex, le réalisateur. Une raison de plus pour Stéphane Bern, d’avoir envie de revenir.
Patrick Goupil
Indre-et-Loire – Candes-Saint-Martin,

anni_80117

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Loisirs Tourisme, Nature, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.