Nicolas Sarkozy, l’omniprésent non-candidat : la stratégie du président de LR vise à saturer l’espace médiatique

Le Monde 24/05/2016

16052509_9SARKOZYSONDAGES+X1P1_ori_jpg_567

A la peine dans les sondages, le président de LR multiplie déplacements et prises de parole
Je fais monter la sauce… « , confie-t-il avec gourmandise. Largement distancé dans les sondages par Alain Juppé, Nicolas Sarkozy se démène pour tenter de combler son retard, six mois avant la -primaire de la droite en vue de l’élection présidentielle de 2017.
Déjà en campagne sans avoir pour autant déclaré officiellement sa candidature, le président du parti Les Républicains (LR) multiplie les déplacements, les interventions médiatiques et les prises de position tous azimuts.  » Il a décidé de faire du Sarko, en s’agitant dans tous les sens, pour recoller à Juppé avant l’été « , explique un proche.
L’ancien chef de l’Etat a clairement accéléré le rythme de sa campagne depuis sa tournée de deux jours dans le Sud-Est (Nice, Toulon, Marseille et Aix-en-Provence), les 26 et 27  avril, où il avait laissé entendre qu’il comptait se présenter à la primaire pour couper court à la rumeur sur son éventuel renoncement. Depuis, il mène campagne sur tous les fronts : le 30  avril, il plaide pour le tout-nucléaire et fustige l’engagement de François Hollande de fermer la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin) dans LeJournal du -dimanche ; huit jours plus tard, il s’engage à augmenter le budget de la défense dans Le Figaro ; le 17  mai, il plaide pour une  » refondation «  du projet européen dans un long entretien au Monde. Le lendemain, deux interventions en une journée : après ses cri-tiques sur lapolitique étrangère du gouvernement au Proche-Orient, il déplore les violences à l’occasion des manifestations contre la  » loi travail « .
L’accès à la totalité de l’article est protégé
Malgré le rejet dont il est l’objet, M.  Sarkozy veut croire que ses difficultés ne sont que conjoncturelles.  » J’ai la passion, je me sens en forme, je déborde d’idées, le lien avec mes électeurs est là… Je suis redoutable ! « , fanfaronne-t-il en privé. Comme pour se persuader qu’il peut l’emporter. Se félicitant d’avoir vendu  » 186 000 exemplaires  » de son livre La France pour la vie, publié fin janvier chez Plon et de la fidélité du noyau dur du parti, il pense pouvoir renverser la vapeur, en durcissant le ton face à M. Juppé :  » La primaire sera un match de boxe et il y aura des coups. Les querelles familiales sont toujours plus anglées. «  En  2012, il se disait déjà persuadé de pouvoir refaire son retard sur le candidat Hollande, qui le devançait largement dans les sondages. Avec le résultat que l’on sait.
Alexandre Lemarié © Le Monde
Alain Juppé guetté par la  » balladurisation  » ?
dixit : Nicolas Sarkozy qui estime qu’il vaincra le favori des sondages, comme Jacques Chirac en 1995 … ?

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Politique, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.