Echange de prisonniers entre Moscou et Kiev

Le Monde | 26.05.2016  | Par Isabelle Mandraud (Moscou, correspondante
La journaliste Khadija Ismaïlova libérée
La journaliste Khadija Ismaïlova, condamnée en Azerbaïdjan lors d’un procès politique, est sortie de prison, mercredi 25 mai, après que sa peine de sept ans et demi de -prison ferme a été commuée en trois ans et demi avec sursis. Mme- Ismaïlova, 40 ans, journaliste d’investigation pour Radio Free Europe-Radio Liberty, média financé par les Etats-Unis, a passé plus de dix-sept mois en prison depuis décembre 2014. Connue pour le sérieux de ses enquêtes sur la corruption du -régime Aliev, elle avait été -condamnée pour activité économique illégale et évasion fiscale.

16052702_2ECHANGEDEPRISONNIERS+X1P1_ori_jpg_567

Vladimir Poutine a gracié la pilote Nadejda Savtchenko en échange de deux soldats russes capturés en Ukraine
Comment gracier une prisonnière qui ne l’a pas demandé ? Vladimir Poutine a dû faire appel à la veuve et à la sœur des deux journalistes russes tués en juin  2014 dans le Donbass, à l’est de l’Ukraine, pour libérer la pilote ukrainienne Nadejda Savtchenko, accusée d’avoir guidé le tir de mortier qui a fauché les deux correspondants, et condamnée pour cette raison à vingt-deux ans de prison par un tribunal russe.
Son renvoi a eu lieu mercredi 25  mai, en échange de deux soldats russes capturés en Ukraine en  2015 et eux-mêmes condamnés à quatorze ans d’emprisonnement à Kiev. Deux avions affrétés tout spécialement se sont croisés dans les airs et chacun, de part et d’autre, est monté à bord simultanément, comme au bon vieux temps de la guerre froide.
Dans une brève allocution filmée, devant les deux femmes muettes qui ont, officiellement, fait la demande de grâce, le président russe a dit  » exprimer l’espoir que des décisions de ce genre, – motivées avant tout par des considérations humanitaires, contribueront à apaiser la confrontation dans la zone de conflit « .
La nouvelle de la libération de  » Nadia  » Savtchenko, devenue une figure emblématique en Ukraine où elle a été élue députée alors qu’elle se trouvait en détention en Russie, a été accueillie avec soulagement par les chancelleries occidentales, en particulier par la France et l’Allemagne, parrains des accords de Minsk censés résoudre le conflit meurtrier qui oppose depuis deux ans des séparatistes prorusses à l’armée ukrainienne dans l’est du pays.
L’accès à la totalité  de l’article est protégé

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans International, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.