Ile de la Réunion – Courrier lecteur, de notre ami correspondant du Brûlé

Saint Denis Le 30 /05/2016
Mayotte : le « casseur » doit réparer.
Le « casseur » c’est la France. La France coloniale. Routes, écoles, hôpitaux, eau, électricité, téléphone, radio, télévision : d’une île « nature », Mayotte est passée à une île moderne en 40 ans. Mais à quel prix !

878846-des-personnes-chassees-de-leur-domicile-a-mamoudzou-a-mayotte-le-17-mai-2016

En même temps qu’on construisait avec frénésie on a écrasé la culture mahoraise. Parce que construire c’est aussi détruire : la mise à mal de la structure familiale traditionnelle si originale et complexe, la mise à l’écart des cadis, l’abandon des pratiques cultuelles par les jeunes et bien d’autres bouleversements sociétaux ont abouti à une perte généralisée des repères.
Délinquance juvénile et moins juvénile, chômage massif, agressions contre la nature sont les résultats de cette acculturation à marche forcée. Quel peuple pourrait résister à de tels chocs ? Une violence inouïe faite à tout un peuple à l’insu de son plein gré. Car, tout ce qui se passe a été approuvé à plusieurs reprises dans les urnes par des électeurs mahorais trop faciles à manipuler.
 A ce propos, on se souvient que le 10 mai 1981 Giscard d’Estaing y avait obtenu 89,9 % des voix et qu’un mois plus tard un député de gauche Jean-François Hory y était élu. Belle volte-face électorale ! Mais on ne joue pas impunément avec la culture. Le résultat est là : des « frères » en viennent à se détester et sont prêts à s’entretuer.
Ce drame se joue sous nos yeux et il est urgent d’agir vite comme le préconise Wilfrid Bertile qui connait parfaitement la situation. C’est un problème qui concerne l’Indianocéanie tout entière et devra être traité à ce niveau avec le concours de la France qui a un devoir de réparation au sens large pour avoir amené son ancienne colonie sur le chemin de l’apocalypse. Il s’agit maintenant de trouver des solutions originales, innovantes et respectueuses de tous les acteurs concernés.
Au fait, il en pense quoi « notre » ambassadeur délocalisé, monsieur Luc Hallade qui a succédé à madame Ledoux ? Et il fait quoi ? Alors même si la France doit mettre la main à la poche, pour ma part, je préfère que mes efforts fiscaux favorisent l’essor des Comores plutôt que les ors d’une République si dispendieuse et gaspilleuse…
Charles Durand du Brûlé Saint-Denis

868236-carte-mayotte

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Débats Idées Points de vue, Social, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.