Co-lésions nationales

Le Canard Enchaîné – 20/07/2016 – l’Édito de Jean-Michel Thénard –
IMG_0208NON, ça ne va pas mieux ! La cohésion nationale se fracture, l’esprit de résistance s’effrite, la peur fait son travail de sape, et Patrick Calvar, le patron du renseignement intérieur, craint une confrontation violente « entre l’ultradroite et le monde musulman« , lequel pleure 30 victimes sur la Promenade des Anglais. Encouragés par le Front national, des Niçois sifflent Manuel Valls et le traitent d' »assassin ». Une majorité de Français n’a plus confiance en François Hollande pour lutter contre le terrorisme et François Fillon le convoque déjà devant le tribunal de l’histoire. Le pas de deux du Président sur l’état d’urgence, abrogé le 14 juillet à 13 heures et- rétabli douze heures plus tard, n’a pas contribué, il est vrai, à réhabilité son image de visionnaire. Après le 13 novembre, le feuilleton de la déchéance de nationalité, qui a amusé la galerie pendant des semaines, a aussi été dévastateur. Sarkozy ironise : « Il ne faut pas que la main tremble » ! »
IMG_0206Plus question donc, pour les héros des Rep, de tendre la main et de communier dans une unité nationale qui reviendrait à admettre que l’état ne peut pas tout et eux pas davantage. Jusqu’à la primaire de novembre, Alain Juppé peut tout, y compris disputer à Sarkozy la palme du démago, lui qui jurait se distinguer par sa grande sagesse. Las, elle n’a pas résisté à la baisse dans les sondages. « Si tous les moyens avaient été pris, le drame n’aurait pas eu lieu » a asséné, aprs Nice, l’ex-Premier ministre » de Chirac, qui, entre juillet et octobre 1995, avait connu 8 attentats (8 morts et plus de 250 blessés). Nul doute qu’il a appris, cette année là, la recette miracle pour prémunir les Français contre le terrorisme sous toutes ses formes.
Sarkozy, jamais en reste, a aussi sa recette. Il cite, parmi ses mesures phares, le bracelet électronique ou le placement en centre de rétention pour les individus soupçonnés de radicalisme et la fermeture des lieux de culte salafistes, rien qui aurait changé le destin du chaffeur-livreur de la Promenade des Anglais, qui n’allait pas à la mosquée.
IMG_0207Christian Estrosi polémique sur les effectifs policiers que Sarkozy a diminué, comme si une colonne supplémentaire de CRS aurait pu arrêter un 19 tonnes roulant à tombeau ouvert. Et Henri Gaino propose d’équiper la police de lance-roquettes pour tirer sur les camions… Et d’une boîte de punaises pour crever les pneus ? Avec pareille opposition, les terroristes sont terrorisés : ils ont peur de mourir de rire.
Le terroriste  » de proximité » est imprévisible, qu’il agisse en France, en Allemagne ou en Floride. Mais qui tient à s’encombrer de prudence ou de décence quand la primaire est dans les têtes ? Bruno Lemaire, qui compte les points, se place au-dessus de la mêlée, Sarkozy ne veut pas se laisser distancer par Marine Le Pen, Juppé par Sarkozy et Guaino par lui-même. Le tout à la grande satisfaction de Daech, dont la stratégie vise à attiser les conflits inter communautaires. Et du FN, bien sûr, qui ne cesse de se frotter les mains, à la veille d’une présidentielle qui s’annonce explosive.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.