Hongrie – Viktor Orban boute Uber hors du pays

LE MONDE ECONOMIE | 25.07.2016 |

4974152_7_d0ec_victor-orban-le-9-juillet-a-varsovie-en_04d509577611d01b255bcd0be18ac33e

Si vous passez par Budapest cet été, n’essayez pas d’entrer en contact avec des chauffeurs par le biais d’Uber : le 13 juin, le Parlement hongrois a autorisé le blocage des applications de transport entre particuliers en adoptant une loi taillée sur mesure pour barrer la route à l’entreprise américaine. Une première en Europe.
Ce texte vient une nouvelle fois prouver que la Hongrie ne craint rien ni personne quand il s’agit d’appliquer une politique non conventionnelle envers les investisseurs étrangers. Entrée en vigueur dimanche 24 juillet, la nouvelle législation interdit tous les « prestataires de services ne disposant pas d’un centre d’appels ». Désormais, les Hongrois ne pourront plus utiliser leur véhicule à des fins commerciales.
En conséquence, Uber, qui dominait cette activité, a purement et simplement dû renoncer à la Hongrie, « marché » sur lequel il n’avait « rien à faire », selon le secrétaire d’Etat Janos Fonagy, chargé du dossier et membre du parti Fidesz, la formation du premier ministre, Viktor Orban.
Uber revendiquait encore récemment 1 200 chauffeurs et plus de 150 000 clients à Budapest
Uber revendiquait encore récemment 1 200 chauffeurs et plus de 150 000 clients à Budapest, une capitale touristique de 1,7 million d’habitants. Dès l’installation, en novembre 2014, de la firme fondée en 2009 à San Francisco (Californie) par Garrett Camp, Travis Kalanick et Oscar Salazar, les autorités avaient…
L’accès à la totalité de l’article est protégé
Par Blaise Gauquelin (Vienne, correspondant)

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Economie, Europe, Internet, Loisirs Tourisme, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.