Livre : « L’individu ingouvernable » de Roland Gori

livre_affiche_459L’histoire serait-elle un éternel recommencement ? Les pratiques libérales de gouvernement en organisant la société sur les valeurs bourgeoises de compétition et d’individualisme ne conduisent-elles pas à terme au désordre social et à l’apathie politique ? Sans céder au « démon de l’analogie » en Histoire, l’ouvrage montre les liens étroits qui, depuis la fin du XIXe siècle jusqu’à nos jours, unissent les crises politiques des libéralismes aux discrédits des institutions parlementaires, à l’émergence des populismes, et aux violences destructrices des guerres et des terrorismes. A chaque fois le monde de la sécurité, établi sur les promesses sociales et politiques de la raison, de la responsabilité morale, de l’autonomie de la volonté individuelle, de l’émancipation par le développement des techniques et des sciences, à chaque fois ce monde s’effondre. A chaque fois, la raison et la liberté se révèlent comme des illusions hypocrites permettant la soumission sociale des peuples. A chaque fois l’espace authentique du politique se réduit comme peau de chagrin au profit de dispositifs aliénants, mais efficaces, contraignant les individus à s’adapter aux automatismes des machines et des procédures. A chaque fois l’accroissement des richesses collectives s’accompagne du profit de quelques-uns aux dépens de tous.
Comment sortir de cette logique d’une masse d’individus déçus et désespérés ? Comment rétablir la vie politique dans un monde intellectuellement et moralement ruiné par la religion du marché ? Comment écarter cette démocratie sécuritaire qui se profile au nom de la lutte contre les terrorismes ? Comment refonder un nouvel humanisme riche des expériences dont nous sommes les héritiers ? 
Date de parution : 02/09/2015 / ISBN : 9791020902900 / Prix 22.50 €
Du même auteur : « Faut-il renoncer à la liberté pour être heureux ? »  – Date de parution : 05/02/2014
PISBN : 9791020900968 / prix 19.50 €
RolandGori Roland Gori, né le 22 novembre 1943, est psychanalyste et professeur émérite de psychologie et de psychopathologie clinique à l’université Aix-Marseille.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Démocratie, Politique, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.