Deux-Sèvres – Patrimoine : Le châtelain de Cherveux veut conquérir le public / Cartouche le 06 août

La Nouvelle République 03/08/2016

cherveux 1

Rares sont les propriétaires privés du département qui ouvrent leur château au public. A Cherveux, François Redien s’évertue depuis trente ans à faire vivre et partager sa noble demeure.

CHATEAUCHERVEUX

François Redien (à gauche), accueille en voisin Serge Bouloré, compositeur du spectacle « Cartouche » qui sera donné samedi 6 août au château de Cherveux.
Les grandes heures du château de Cherveux méritent un grimoire enluminé. La chronique contemporaine relaterait les fêtes de Saint-Andrew, évocation du capitaine de garde écossaise Robert de Cunningham qui fit construire la forteresse vers 1470. Plus d’un demi-siècle plus tard, ses descendants vinrent reformer le clan au château. François Redien, le propriétaire, pourrait aussi égrener, dans le désordre, un chapelet de festivités en tous genres, concerts, soirées contes, pièces de théâtre, reconstitutions médiévales, concours hippiques… Jusqu’à cet épique spectacle donné en 1946, consacré à Louis XI. François Redien se souvient que des tracts avaient été largués au-dessus de Niort depuis un avion !
Parfois, le guide «  invente  »

20366895

Louis XI, parlons-en. Le fantôme du roi de France hante les murs de la noble bâtisse. François Redien, 76 ans, s’est forgé une intime conviction et on ne le contredira pas. Propriété familiale acquise par son père, le château se trouvait sur les terres où ses grands-parents étaient fermiers depuis 1912. A l’époque, le personnel y était logé et l’on stockait des céréales dans le donjon. François Redien, qui a toujours vécu dans l’habitation du château, conserve deux souvenirs d’enfance : « La naissance de mon petit frère au premier étage, j’avais quatre ans. Ensuite, l’atterrissage dans un champ d’un avion anglais abattu par les Allemands. »
L’ancien agriculteur, qui fut maire de sa commune, s’est peu à peu passionné pour ce qui était vu auparavant comme « une maison ordinaire », tout de même classée depuis 1929. A la lecture de livres et romans historiques sur le XVe siècle, comme ceux de Jeanne Bourin, sa vénérable demeure s’est emplie d’histoires et de personnages. Des documents retrouvés aux Archives nationales, comme une lettre en latin de 1455 signée du roi d’Ecosse. D’autres, provenant du fond départemental, lui ont encore permis d’enrichir son érudition.

Cherve

Une pépite patrimoniale qu’il a peu à peu redécouverte, avec la conviction qu’il fallait non seulement la faire vivre, mais aussi partager. Depuis une trentaine d’années, le châtelain passé « de l’agriculture à la culture » s’improvise parfois guide, incollable sur les particularités architecturales et, comme tout bon guide, « j’invente ! », s’esclaffe François Redien.

tourisme-chateau-de-cherveux-6867

Les journées du Patrimoine sont passées par là, l’association de médiation patrimoniale Atemporelle aussi, le grand salon d’honneur est devenu un lieu d’expositions… Centre d’intérêt de Cherveux, le château gagne pourtant à être mieux connu, y compris par les villageois eux-mêmes. C’est l’objet de la nouvelle association des Amis du château de Cherveux. François Redien a aussi des projets de restauration en tête, « notamment le cinquième étage, d’où l’on a une vue exceptionnelle sur Niort… ». Où Louis XI y fit bien escale en 1440.
nr.niort@nrco.fr  Jean Rouziès

27693504

Deux-Sèvres

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Loisirs Tourisme, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.