Prisons françaises – Surpopulation carcérale : un plan à l’automne

Le gouvernement présentera à l’automne un plan « spécifique, concret, précis » et surtout « financé » pour le parc pénitentiaire, a promis lundi Manuel Valls lors d’une visite à la maison d’arrêt de Nîmes, qui détient le record français de surpopulation carcérale
Le Monde 09/08/2016

330747_3_771a_le-premier-ministre-manuel-valls-et-le-ministre_0b052264afbdf02f2e2cb8843be80bd0

Le premier ministre, Manuel Valls, et le ministre de la justice, Jean-Jacques Urvoas, à la maison d’arrêt de Nîmes, le 8 août. SYLVAIN THOMAS / AFP
Le premier ministre, Manuel Valls, et le garde des sceaux, Jean-Jacques Urvoas, ont passé plus de deux heures hier à la maison d’arrêt de Nîmes, M. Valls relevant sa situation « particulièrement critique ». Elle accueille à l’heure actuelle 406 détenus, hommes et femmes, pour une capacité théorique de 192 places.
Le 1er juillet, le nombre de détenus dans les prisons françaises a atteint un nouveau record avec 69 375 personnes incarcérées pour 58 311 places. M. Valls a indiqué que « des réflexions sont en cours qui permettront de faire face à l’accroissement de la population carcérale à moyen terme ». « Des pistes seront présentées à l’automne, avec un plan spécifique, concret, précis, financé – car par le passé il y a eu tant d’annonces mais jamais financées – sur le parc pénitentiaire. » M. Urvoas a rappelé qu’il devait présenter au Parlement en septembre un rapport sur l’« encellulement individuel », un « impératif de sécurité », alors que la vague d’attentats en France pose de façon aiguë la question de la radicalisation en prison.

Santé ParisCapture-decran-2013-05-20-a-18

Citant des travaux de rénovation en cours dans des établissements vétustes, comme la Santé à Paris XIIIé, ainsi que l’ouverture de nouveaux établissements, à Beauvais ou Valence, il a estimé qu’« il reste cependant beaucoup de travail à faire ». « Nous avons créé plus de 1 100 postes dans l’administration pénitentiaire », a fait valoir le premier ministre. « Si le gouvernement n’avait pas sacrifié le programme de construction de places de prisons supplémentaires au nom d’un antisarkozysme primaire, la France n’en serait pas là », a déploré le député Les Républicains des Alpes-Maritimes Eric Ciotti.
« L’histoire a montré que plus on construisait de places, plus elles étaient remplies », a mis en garde la contrôleuse générale des lieux de privation de liberté Adeline Hazan, plaidant pour que « la prison soit véritablement, comme la loi l’indique, le dernier recours ».

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Justice, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.