Le Monde – 3e édition du Monde Festival : il est temps d’agir

le monde festival
Rendez-vous au Monde Festival !
La troisième édition du Monde Festival aura lieu du 16 au 19 septembre sous un titre qui sonne comme un défi à notre monde en crise : « Agir ! ».
logo.pngMonde festivalPour la troisième année, le Monde vous convie à son Festival, qui aura lieu du 16 au 19 septembre. Le succès de notre deuxième édition – près de 20 000 personnes ont assisté l’an dernier à nos trois journées de débats et de spectacles – a largement confirmé la pertinence d’un événement qui fait coïncider notre envie et notre demande.
Agir sur la politique, bien sûr, mais aussi la science, l’éducation, la culture, la diplomatie, la société, la technologie et les entreprises. Le programme du festival est en ligne sur lemonde.fr et tout l’été, nous vous donnons rendez-vous sur la « chaîne Festival » pour y retrouver des portraits, enquêtes, vidéos sur des initiatives et des engagements qui transforment le monde.
Par Pascale Robert-Diard
Notre envie, c’est celle de prolonger notre mission, le journalisme de qualité, d’autres manières : en allant à votre rencontre, que vous soyez lecteurs assidus ou occasionnels ; en ajoutant d’autres dimensions à notre expertise, celles de l’échange, du débat, de la confrontation d’idées ; en inventant une autre façon d’être un point de repère dans une société déboussolée.
Votre demande s’est révélée de plus en plus impérieuse au cours de ces derniers mois marqués par la violence terroriste et la montée, dans le monde entier et particulièrement en Europe, des partis extrémistes. C’est celle de l’action, de la participation, de l’association à des initiatives qui puissent commencer à redonner du sens à un débat politique vitrifié, à une situation sociale bloquée, à un environnement géopolitique sans issue.
Echanger
Face à la montée des rumeurs, des théories du complot, des manipulations et des simplismes de tout bord, vous avez été de plus en plus nombreux à nous interpeller, à exprimer le besoin de ne pas rester passifs, de réfléchir à d’autres modes d’action et de réflexion. Dès lors, le thème de ce troisième festival du Monde, qui se veut l’un de ces laboratoires de ces évolutions, s’est imposé comme une évidence : après « Changer le monde », en 2015, il s’agit cette fois-ci tout simplement d’« Agir ». Agir sur la politique, bien sûr, mais aussi la science, l’éducation, la culture, la diplomatie, la société, la technologie et les entreprises.
Dans tous ces domaines, pendant trois journées, de tables rondes en spectacles, dans les lieux prestigieux de l’Opéra de Paris – qui soutient, depuis le début, cette aventure – et des Bouffes du Nord, vous pourrez échanger avec des personnalités de tout premier plan. Et, parce que l’action n’attend pas, vous pouvez d’ores et déjà commencer à vous imprégner de ces thèmes de réflexion et découvrir ces figures qui préparent l’avenir sur notre chaîne numérique, qui ouvre cette semaine.
Le numérique aussi à l’honneur
Agir, hors ligne et en ligne : pour la première fois, Le Monde Festival accueillera aussi au siège du Monde des créateurs et des militants qui chamboulent l’univers numérique. Yara Khoury, productrice sur les séries Dead Space, Battlefield et Star Wars ; ou les créateurs de Life is Strange, gigantesque succès qui traite subtilement de l’adolescence.
Mais la frontière entre le virtuel et le réel est souvent artificielle. Birgitta Jónsdóttir, la présidente du Parti pirate islandais, en sait quelque chose : cette défenseuse de WikiLeaks et des libertés numériques, qui prône une autre manière de faire de la politique, est en position de devenir première ministre depuis les révélations des « Panama papers ».
Par Jérôme Fenoglio (Directeur du « Monde« )
Lire aussi :   Au programme du Monde Festival 2016

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Débats Idées Points de vue, Médias, Politique, Science, Social, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.