Vienne – Police – A savoir : Maisons cambriolées pendant un enterrement : une série ? / Jaunay-Clan – vandalisme : Dix-huit arbres abattus de nuit

La Nouvelle République 16/09/2016 05:38
Senillé-Saint-Sauveur  La méthode est particulièrement crapuleuse.
Mardi, pendant les obsèques d’une nonagénaire, trois maisons, dont celles de la défunte et de son fils, ont été cambriolées. Comme à Craon, vendredi.

Un cambriolage, c'est toujours un traumatisme.

Le mode opératoire a été le même à Craon et à Senillé : une entrée avec effraction. – (Photo illustration).
Mardi après-midi, de nombreux habitants de la commune de Senillé-Saint-Sauveur, près de Châtellerault, sont réunis dans l’église du village pour les obsèques de Huguette Baron, 90 ans ; une femme connue et respectée localement, épouse de l’ancien maire Paul, décédé il y a cinq ans (maire de 1983 à 2001, il siégeait au conseil municipal depuis 1947).
Au même moment, à quelques centaines de là, une équipe de cambrioleurs débarque – certainement pas par hasard – dans la rue des Voûtes, où habitent la défunte, son fils Christian, son petit-fils Nicolas, ainsi qu’une quatrième famille.
Les voleurs s’introduisent dans trois habitations, à chaque fois par effraction (porte-fenêtre, porte d’entrée et garage). Ils vident armoires et tiroirs à la recherche de bijoux et d’argent, avant de repartir. Une seule maison du hameau est épargnée, celle du petit-fils Nicolas. Et pour cause : il y a du monde à l’intérieur ce mardi après-midi.
«  Vous rentrez d’un moment pénible et vous découvrez ça… C’est horrible !  »
C’est en rentrant chez eux, en fin d’après-midi, que les intéressés découvrent leur habitation saccagée. « Vous rentrez d’un moment pénible, les obsèques de votre maman, et vous découvrez ça… C’est horrible ! », témoigne l’intéressé, encore sous le choc hier.
Une enquête a été ouverte par la gendarmerie. L’ampleur du butin ? « On en est encore au stade de l’inventaire », précise la gendarmerie.
« Depuis hier soir (mardi, N.D.L.R.), on essaie d’identifier ce qui nous manque, confirme Christian Baron. On sait déjà qu’ils sont partis avec quelques bijoux, d’une valeur plus sentimentale qu’autre chose. »
Vendredi dernier (notre précédente édition), une affaire quasi identique s’est déroulée à Craon, dans le Nord Vienne : trois maisons ont été cambriolées alors que leurs occupants étaient à un enterrement dans l’église du village.
Les enquêteurs étudient sérieusement la piste d’une seule et même équipe. Même si, nous précise-t-on, rien, pour l’instant, ne permet de l’affirmer.
Ils se penchent également sur un possible lien entre ces deux affaires et des faits similaires survenus dans le Montmorillonnais et dans la Haute-Vienne il y a quelques semaines.
« C’est ignoble, mais c’est malheureusement un classique qui ne date pas d’aujourd’hui, nous confie un proche du dossier. Ils repèrent l’horaire d’un enterrement dans la presse locale, font quelques recherches et passent à l’action… »
Anthony Floc’h
Vienne – Saint-Sauveur
 Jaunay-Clan – vandalisme : Dix-huit arbres abattus de nuit : « C’est un crime ! ».
La Nouvelle République 16/09/2016
 «  Arbre vandalisé  » : la municipalité a fait installer des panneaux pour informer la population.
Jaunay-Clan. Qui en veut aux arbres de la ville ? Dix-huit ont été coupés en dix jours. Dont onze dans la seule nuit de mardi à mercredi.

arbre

Je ne sais pas quoi dire. Je suis sidérée, choquée… A l’image de cette maman venue récupérer sa fille à l’école René-Cassin, les habitants de Jaunay-Clan sont choqués par l’abattage sauvage et gratuit d’arbres. Depuis une dizaine de jours, pas moins de 18 arbres ont été sacrifiés, en pleine nuit, autour de l’aire de jeux, de l’Agora et à l’école René-Cassin.
«  C’est un crime  »
Dans la seule nuit du 14 au 15 septembre, 13 arbres ont été mis à terre.

ARBRES JAUNAY 2

Autour de l’Agora, 11 arbres sont tombés, à coups de machette. Sans oublier ces deux platanes d’une trentaine d’années (avec un tronc de 30 cm de diamètre !), coupés à la tronçonneuse à l’école René-Cassin.

img_0102

« Au-delà du préjudice financier, qui représente plus de 5.000 €, c’est aussi un préjudice moral. Les équipes des espaces verts qui plantent, entretiennent, voient grandir ces arbres, sont désabusées par tant d’incivilités », explique Guy Jeaud, conseiller municipal en charge de la sécurité. La ville a évidemment porté plainte auprès de la gendarmerie. Une enquête est en cours pour retrouver la trace des auteurs.

ni_801423_1474019258_1474019267_550

« C’est tout le travail d’embellissement que nous menons dans nos différents projets d’aménagements qui est mis à mal », indique le maire, Jérôme Neveux qui demande à ce que la gendarmerie mette tous les moyens à sa disposition pour que cette « délinquance verte » cesse. « Abattre gratuitement des arbres, c’est bien plus que du vandalisme. C’est un crime ! ». Le lieutenant Crépelle, commandant la brigade de Jaunay-Clan, interviendra devant le conseil municipal, vendredi.
X.B

ne-pas-couper

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Nature, Police, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.