Nature – Le sommeil des feuilles

jardin-nuit2
Les plantes dorment. Plus elle sont jeunes, plus elles dorment.
feuilles-enroulees-jpg150feuillesPlus elles sont tendres, plus elles dorment. Les feuilles coriaces du houx, du laurier ou du chêne résistent aux bras de Morphée, ne changeant pas d’un pouce leur position à la tombée du jour. Mais les feuilles délicates, composées surtout, changent d’attitude sitôt que le soleil amorce sa descente à l’horizon. La feuille d’épinards s’enroulent sur sa tige, au contraire de l’impatiens celles qui tombent vers le bas. Les oxalis aux folioles en forme de cœur, replient chacune d’elles en deux suivant la nervure centrale. Les trèfles redressent leurs feuilles vers les fleurs comme pour les protéger, les lupins, au contraire, déroulent celles-ci en laissant pendre leur feuillage.
petiole-position-nocturneCette variété de positions nocturnes semble toutefois répondre à une constance : la feuille tel un nourrisson reprenant sa position fœtale, tend à dormir comme dans le bourgeon foliaire, repliée en deux ou en quatre, en volet, volute, en éventail.Le mouvement naturel du pétiole qui assure la position nocturne est analogue à celui qui oriente la feuille vers le soleil, ou encore referme les feuilles sensitives en cas d’agression. Dans le sommeil, la sensitive adopte d’ailleurs la même position qu’en cas d’attaque, repliant ses feuilles au long de la nervure centrale.
Science et nature n° 99
A la tombée du jour, discrètes, les feuilles de l’ oxalis se replient sur elles-mêmes.
Photos Oxalis :  jardin de Kozett

038

040

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Nature, Science, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.