Hidalgo-Pécresse : la rupture est consommée

Le Monde | 27.09.2016 à 11h25 • Mis à jour le 27.09.2016 à 12h01 | 
C’est un match qui n’a rien d’amical. Entre Anne Hidalgo et Valérie Pécresse, une guerre de territoire est engagée ; une bataille de leadership a éclaté.  » Je demande solennellement à la région de se concentrer sur ses compétences et de cesser de s’occuper des compétences que la loi ne lui accorde pas « , a tancé la maire (PS) de la capitale, lundi 26  septembre, après le vote de la piétonnisation partielle de la voie Georges-Pompidou, à l’issue d’une séance houleuse du Conseil de Paris.  » Une décision historique « , a indiqué Mme Hidalgo.

5004081_6_a482_valerie-pecresse-et-anne-hidalgo-a-tokyo_34f2df7ce5c5cb1d24e30bac43b18f8c

La maire PS de Paris et la présidente LR d’Ile-de-France se disputent les transports  Photo : à Tokyo
Défiant la maire de Paris, la présidente (LR) de la région déjeunait le même jour avec les élus de la droite parisienne, à deux pas de l’Hôtel de Ville, à l’invitation de Nathalie Kosciusko-Morizet.  » Je suis en plein, mais en plein, dans mes compétences quand j’entends évaluer les conséquences de la décision de Mme  Hidalgo « , se prévalait-elle à l’issue du repas.La loi NOTRe d’août  2015  » rend la région chef de file sur la qualité de l’air et lui donne la compétence exclusive de la conduite des transports en commun en Ile-de-France « ,fait valoir Mme  Pécresse.
La présidente de l’Ile-de-France a confié un comité d’évaluation au professeur Pierre Carli, médecin chef du SAMU de Paris, qui remettra un bilan  » en octobre « , sur les effets de la piétonnisation de la voie Georges-Pompidou sur la pollution et la fréquentation des transports en commun. Déniant toute portée juridique au  » comité Théodule de Mme  Pécresse « , selon le mot de Jean-Louis Missika, adjoint chargé du Grand Paris, la maire de Paris compte s’en remettre au seul comité de suivi technique présidé par le préfet de police de Paris, Michel Cadot, qui rendra ses conclusions dans six mois.
Lire aussi :   Piétonnisation des berges : le Conseil de Paris donne son feu vert
Résistance à la droite
 » Vouloir dégommer la maire de -Paris dans sa légitimité sur son territoire, à l’issue d’un vote démocratique, c’est quoi cette histoire ? « , s’est indignée Mme Hidalgo. Au lieu de  » gesticuler « , Mme  Pécresse ferait mieux de financer les projets de transport que  » nous attendons « , a contre-attaqué la maire de Paris.
Mme  Pécresse invoque  » le passif de la gauche à la tête de la région «  pendant dix-sept ans pour expliquer  » la situation extrêmement dégradée des transports collectifs à Paris « . A l’inverse, elle se prévaut  » d’avoir décuplé l’effort financier de la région en faveur de tous les déplacements  » – RER, bus, métros, ou encore covoiturage et  » plan pour les parkings relais «  à l’entrée de Paris.
Lire aussi :   Anne Hidalgo-Valérie Pécresse : la bataille du trafic parisien
La bataille Hidalgo-Pécresse n’a pas pour seul enjeu les transports :  » Valérie Pécresse profite du débat parisien pour consolider sa stature de patronne de la région et elle a raison « , estime Florence Berthout, maire (LR) du 5e  arrondissement et élue à la région. A l’inverse, Mme  Hidalgo, en donnant de la visibilité à son conflit avec Mme  Pécresse, entend incarner la résistance face aux assauts de la droite, y compris aux yeux de l’opinion nationale.
 » Le drame de l’Ile-de-France, c’est sa petite taille, expliquait lundi Mme  Hidalgo. Il faudrait qu’elle aille jusqu’à la mer. «  Une Ile-de-France élargie  » jusqu’au  Havre «  ? La maire de la capitale défend l’idée, telle une marque de sollicitude envers la présidente de région. Comme pour mieux l’inciter à prendre le large.
Par Béatrice Jérôme
Dérèglement climatique : Anne Hidalgo élue à la tête du réseau de villes mondiales C40

anne-hidalgo_6_bced_anne-hidalgo-a-rio-de-janeiro-le-5-aout_37ea9fd8225137e2040cc65e83f0e688

La maire (PS) de Paris, Anne Hidalgo, a été élue lundi 8 août à Rio présidente du Cities 40 (C40), le plus grand réseau de villes mondiales, dont l’objectif est de lutter contre le dérèglement climatique.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Ecologie, Politique, Transport, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.