Etats-Unis – Russie : Kaliningrad, nouveau foyer de tension russo-occidental ?

Le Monde 10/10/2016
Tel un joueur d’échecs, la Russie avance ses pions. Moscou a ainsi installé samedi, à Kaliningrad, des missiles Iskander d’une portée d’environ 700 kilomètres (capables, en théorie, d’atteindre Berlin) et susceptibles d’emporter des têtes nucléaires. BBC
Le déploiement de cet arsenal dans l’enclave russe enserrée entre la Pologne et la Lituanie – et de facto sise aux marches de l’OTAN – a aussitôt suscité les plus vives inquiétudes de la part des pays baltes. The Independent, IB Times

vladimir-poutine-s-exprime-l_d438e8e20f345a4ba4fef233c411c64c

Le président russe, Vladimir Poutine, s’exprime à l’occasion de la Journée de la marine russe, organisée en mer Baltique, dans la région de Kaliningrad, le 26 juillet 2015. MIKHAIL KLIMENTYEV / AFP
Le ministère de la défense russe, de son côté, s’est efforcé de jouer la carte de la pondération, arguant qu’il s’inscrivait dans le cadre d’exercices militaires et n’avait « rien d’exceptionnel ». The Guardian
La démarche du Kremlin n’est toutefois pas fortuite. Elle s’inscrit dans un contexte de fortes tensions, la Russie étant sous pression depuis son annexion à la hussarde de la Crimée, en mars 2014, et son intervention en Syrie, l’année suivante (septembre 2015) pour soutenir le régime de Bachar Al-Assad.
C’est aussi, sans doute, une réponse à l’OTAN, qui, il y a peu, a entrepris de muscler son dispositif de dissuasion à l’Est… en écho aux éventuelles velléités de Moscou. Quatre bataillons – « purement défensifs », selon la vulgate de l’organisation atlantique – doivent en effet être installés en 2017 en Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie. Soit environ 4 000 hommes au total. The Wall Street Journal
En toile de fond, l’antagonisme entre les Etats-Unis et la Russie se creuse inexorablement. Sont-ce les prémices d’une nouvelle guerre froide ? A en croire certains observateurs, dont le chef de la diplomatie allemande, Frank-Walter Steinmeier, la situation est même « plus dangereuse » qu’à cette époque. The Daily Telegraph
Pour John Schindler, expert en sécurité et ancien analyste de la NSA, la manœuvre de Vladimir Poutine est un message adressé directement à Barack Obama. Son but ? Infliger au président américain une « dernière grande avanie stratégique » avant qu’il ne quitte la Maison Blanche, en janvier 2017. The New York Observer

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, International, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.