Entre les Etats-Unis et la Russie, des relents de guerre froide dans le cyberespace

untitled-bmple-mondeL’administration Obama vient d’incriminer officiellement la Russie dans la cyberattaque qui avait ciblé, en juin, le Parti démocrate. Une accusation qui a encore envenimé les relations russo-américaines.
Le Monde | 14.10.2016 | Par Martin Untersinger
La Russie tente « d’interférer avec le processus électoral américain ». Vendredi 7 octobre, après maintes tergiversations, l’administration Obama a officiellement confirmé, par la voix de son directeur du renseignement national (DNI) et de celle du département de la sécurité intérieure (DHS), l’implication de Moscou dans l’attaque informatique visant le Parti démocrate.
Cette accusation, au parfum de guerre froide et à un mois de l’élection présidentielle américaine, marque un tournant. Depuis des semaines, la Russie est suspectée d’orchestrer une série de piratages visant les Etats-Unis. Mais c’est la première fois que le gouvernement de Barack Obama incrimine directement Moscou dans « la récente compromission de courriels de citoyens et d’institutions américains, y compris d’organisations politiques ».
Dans leur communiqué, le DNI et le DHS estiment que « seuls les plus hauts responsables russes ont pu autoriser ces actions », sans pour autant en apporter la preuve. Le Kremlin a qualifié cette allégation de « foutaise ».
Deux groupes pirates déjà soupçonnés
Mi-juin, le Comité national démocrate (DNC), l’organe du parti chargé d’organiser les élections pour l’investiture, avait prévenu que deux groupes de pirates avaient pénétré son réseau. Un mois plus tard, WikiLeaks publiait sur son site plusieurs milliers de courriels internes au parti, révélant que les caciques démocrates avaient pris fait et cause pour Hillary Clinton au détriment de son challenger Bernie Sanders.
Plusieurs incidents ont ensuite contribué à nourrir…
L’accès à la totalité de l’article est protégé

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, International, Médias, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.