Passeur de sciences – Science et beauté au rendez-vous du micromonde

Le Monde 22/10/2016
C’EST un de mes plaisirs d’automne. Tous les ans depuis 1975, le prix Small World décerné par la firme japonaise Nikon est un moment d’émerveillement, un rendez-vous entre science et beauté. Il récompense les meilleures images prises au microscope et c’est probablement un des rares concours de photographie où la plupart des lauréats sont des chercheurs.
Le palmarès de la 42e édition a été dévoilé mercredi 19 octobre et je ne résiste pas au plaisir de vous faire plonger, petits et grands, dans le micromonde avec les cinq premiers prix.
1er prix : embryon de 4 jours de poisson-zèbre (grossissement 10 fois). © Oscar Ruiz.

science-01-31260-ruiz-10x_krt568_day4-1-550x550

2e prix : plaque d’agate polie (90 fois). © Douglas L. Moore.

science-02-31217-moore-1-teepeecanyonagate-550x414

3e prix : neurones humains en culture, obtenus après la reprogrammation de cellules de peau (20 fois). © Rebecca Nutbrown.

science-03-29915-nutbrown-ipsc_co-culture_2016-550x425

4e prix : proboscis (trompe) d’un papillon dont on aperçoit aussi l’œil en haut à droite (6,3 fois). © Jochen Schroeder.

science-04-29089-schroeder-butterfly-proboscis

5e prix : les ventouses présentes au bout des pattes antérieures des dytiques mâles (qui sont des coléoptères aquatiques) leur servent à s’accrocher aux femelles lors de l’accouplement (100 fois). © Igor Siwanowicz.

science-05-31928-siwanowicz-acilius-diving-beetle-front-tarsus-496x550

Un petit jeu pour terminer. Pouvez-vous deviner ce qui est représenté sur l’image ci-dessous qui a terminé à la 20e place ? Seul indice : la chose est grossie 30 fois. La solution se trouve en fin d’article, sous ma signature.
La photo qui est arrivée 20e. © Michael Crutchley.

science-06-31118-crutchley-pilobolus-crystallinus-550x367

Vous pouvez retrouver l’intégralité du palmarès de ce concours 2016 en cliquant ici.
par Pierre Barthélémy

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Science, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.