Le carton de François Fillon chez les patrons

Le Canard Enchaîné – 24/11/2016 – A. G. –
maxresdefaultMais qui a pu transformer le gentil gaulliste social qu’était Fillon dans sa jeunesse en un guerrier thatchérien prêt à terrasser fonctionnaires et syndicats ? La réponse se cache peut être derrière les murs de l’immeuble du Medef. Viviane Chaine-Ribeiro y est la grande favorite pour succéder à Gattaz en 2018. Présidente du Syntec, le syndicat des boîtes du numérique, elle risque de devoir réviser à la hausse son plan de carrière. Elle n’est autre, eneffet, que l’une des principales inspiratrices du volet économique du projet du candidat Fillon. 
Augmentation de TVA, dégressivité des allocations de chômage, retraite à 65 ans, toutes ces idées affriolantes du nouveau chouchou des électeurs de droite sont aussi celles de l’aile dure du Medef, dont la chère Viviane a pris la tête. Les « faucons » du patronat, qui regroupent notamment les fédérations des banques, des assurances, des services et même du bâtiment, ont ainsi imposé à leur président Gattaz le boycott de la négociation sur les allocations chômage.
Ces fringants patrons estiment en effet que leur syndicat doit cesser de se fourvoyer dans la gestion des assurances sociales. Coïncidence qui n’en est pas vraiment une, le programme de Fillon envisage la nationalisation de l’assurance chômage, qui sonnerait le glas du paritarisme.
Des cerveaux à disposition
president-medef-pierre-gattaz-g-ancien-premier-ministre-francois-fillon-d-jouy-josas-30-2016_2_1400_930Viviane Chaine-Ribeiro est loin d’être isolée au Medef. Gattaz lui-même n’a jamais caché à ses proches qu’il en pinçait pour Fillon, de même que d’autres têtes pensantes du syndicat patronal. Directrice adjointe du Medef, l’ancienne conseillère d’État Dorothée Pineau a organisé le travail des experts qui ont fourni quelques projets clés en main à Fillon. A cet effet, Gattaz a créé des « pôles » de réflexion. Parmi les « cerveaux » qui ont phosphoré pour Fillon, la très peu nuancée Agnés Verdier-Molinié, directrice de l’Ifrap, la Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques, et consultante du Medef pour laquelle tout fonctionnaire est une sorte de parasite.
Sauf, évidemment, ceux qui signet les chèques d’aide aux entreprises.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.