L’ère des contre-vérités.

Le Monde 21 /11/2016
La «post-vérité», nouvelle grille de lecture du politique
C’est le mot de l’année selon le dictionnaire britannique d’Oxford. Il décrit un discours politique qui se passe de toute référence à des faits réels. Le Brexit et le trumpisme en sont le résultat
Le terme n’est pas encore entré dans le lexique courant de la langue française, mais pour la vénérable institution du dictionnaire d’Oxford c’est le mot de l’année : « postvérité » (post-truth en anglais).
ralph-at-deskInventé par l’auteur américain Ralph Keyes en 2004, il s’est peu à peu imposé comme une grille de lecture des bouleversements politiques en cours.
Il décrit un discours politique qui se passe de toute référence à des faits réels. Le vote surprise en faveur du Brexit au Royaume-Uni, puis l’élection inattendue de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis expliquent son succès. Le Temps

 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.