Indre – Les grues cendrées travaillent pour le tourisme

grues7
La Nouvelle République 24/11/2016
Brenne. Le passage et l’hivernage de ces oiseaux migrateurs attirent chaque année beaucoup de monde. Avec des retombées économiques à la clé.

GRUES

En Brenne, on peut observer des centaines de grues à la longue-vue ou aux jumelles.
 Le passage et l’hivernage de ces oiseaux migrateurs attirent chaque année beaucoup de monde. Avec des retombées économiques à la clé.

grues2

Les comptages d’oiseaux ne sont jamais une science exacte, mais il semblerait que chaque automne, 60.000 grues cendrées passent par la Brenne. Certaines ne font que la survoler, d’autres s’arrêtent, mais on estime que 2.500 à 3.000 sujets hivernent dans cette zone humide. Un régal pour les naturalistes et une aubaine pour le Parc naturel régional qui étend maintenant sa saison touristique à une période ordinairement peu propice à la découverte.

grues3

« Ces oiseaux migrateurs nous amènent de plus en plus de monde, constate Géraldine Chancel, chargée de mission tourisme. Dernièrement, des gens sont venus spécialement de Nantes pour participer à une animation à thème mentionnée dans notre guide nature. Il s’agit d’une véritable ressource économique pour les établissements hôteliers et les gîtes. »

grues5

Deux pics : en novembre et en février
Le phénomène se traduit par deux pics : en novembre et en février. Il bat donc actuellement son plein. Outre les sorties grand public proposées par le Parc et l’association Indre Nature, deux formations et une exposition photo sur les grues cendrées sont prévues d’ici la fin de l’année.
« Il s’agit d’un vrai produit d’avenir qui ne demande qu’à se développer », insiste Géraldine Chancel qui fait le parallèle avec le succès de la Brenne à vélo.

grues-brenne1894782551

Cet engouement a pu se vérifier au cours d’une visite encadrée par Gilles Dezecot, d’Indre Nature. Ce spécialiste des oiseaux a emmené un petit groupe équipé de longues-vues et de jumelles sur les lieux fréquentés par les grues cendrées. « Il y a deux points clés : les abords de la départementale 20, où elles viennent manger le jour, et l’étang de la Mer Rouge, le plus vaste point d’eau de Brenne étendu sur 160 ha, où elles se regroupent pour passer la nuit », explique le guide au départ de cette balade diurne, montrant une importante colonie dans un champ de maïs coupé. Avec la consigne de ne pas s’approcher à moins de trois cents mètres, « sinon elles décollent ».

grues-1

Heureusement, les jumelles grossissent sept fois le sujet et les longues-vues, trente fois. « Elles se font les plumes », précise Gilles Dézécot qui emmène ensuite ses accompagnateurs vers Douadic, où une centaine d’animaux batifolent dans un champ. Séance pédagogique : « Il y a deux sortes de grues. Certaines sont grises, d’autres sont plus brunes. Chaque individu pèse entre quatre et six kilos et fait 1,20 m de hauteur. Pour économiser leurs forces durant le vol, elles forment un éventail, comme les cyclistes ».
L’animateur d’Indre Nature souligne que l’espèce est protégée depuis les années 1960. Après avoir conduit le groupe sur un autre site intéressant, il a invité chacun à se rendre, au petit matin, sur les berges de la Mer Rouge pour assister à de magnifiques envols. Précision importante : l’étang est actuellement en assec. Il est demandé, là encore, de ne pas s’approcher des dortoirs, condition sine qua non à un tourisme durable.
Contact : Maison du Parc, à Rosnay, tél. 02.54.28.12.12.
Jean-Michel Bonnin

grues6

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans animaux, Loisirs Tourisme, Nature, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.