Vienne, Poitiers – Résistance : Non, ils n’aimeuh pas la ferme-usine de Coussay

La Nouvelle République 27/11/2016
Les opposant à la ferme aux 1.200 taurillons de Coussay-les-Bois ont donné de la voix dans les rues de Poitiers hier.

manif ferme usine coussaylesbois 042

Les manifestants ont défilé dans les rues de Poitiers à grand renfort de cloches et de « meuh » sonores.
 Des cloches, des « meuh » à foison : il y avait comme un parfum de Salon de l’agriculture ou de cours de ferme dans les rues de Poitiers hier après-midi. Les opposants à la ferme-usine qui doit exploiter 1.200 taurillons à Coussay-les-Bois avaient en effet choisi ce jour de lancement des festivités de Noël pour rappeler tout le mal qu’ils pensent du projet.
2 à 300 personnes se sont ainsi rassemblées devant la mairie avant de défiler dans les rues piétonnes et de rejoindre la préfecture de Poitiers. Un lieu de rendez-vous qui n’avait rien de symbolique puisqu’une délégation devait être reçue en même temps pour présenter leurs arguments.

poitiers455x175_237264

«  Le combat n’est pas perdu  »
C’est en effet la préfète qui a annulé la décision du maire et délivré une autorisation d’exploiter à la préfecture. « Le combat n’est pas perdu, estime François Bigot, porte-parole du collectif. On est maintenant sur le terrain judiciaire, notre avocat va faire un recours la semaine prochaine. Il est possible de tout arrêter. Pour l’instant, il n’y a rien de creusé et on interviendra très fort si une pelleteuse commence à travailler. »
Outre l’autorisation d’exploitation, deux autres recours sont déposés contre les permis de construire accordés à la Société technique solaire pour les hangars, et à la SCEA Les Nauds concernant une usine de méthanisation. Car c’est aussi cet aspect-là qui fâche les opposants. « On profite de développer les énergies renouvelables pour monter des fermes-usines, proteste Nicolas Fortin, porte-parole de la Confédération paysanne, membre du collectif. Ce son t les consommateurs d’électricité qui vont payer l’installation et le fonctionnement de la ferme. » Les opposants envisagent d’autres actions, certains parlent d’une ZAD à constituer : on n’en a pas fini avec la ferme-usine
VIDEO. Poitiers : les opposants à la ferme… par lanouvellerepublique
Laurent Gaudens
Coussay-les-Bois –

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans animaux, Ecologie, Economie, Politique, Résistance, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.