Réflexion de notre ami Charles de la Réunion sur : « Etre français, c’est aimer la France à la Une cette semaine »

1er décembre 2016
Vraiment n’importe quoi !
Maintenant pour être Français il faut aimer la France …
On croit faire un cauchemar !
Je suis français parce que c’est la nationalité qui figure sur mes papiers d’identité depuis ma naissance, point barre. Ces papiers qui constituent des titres de propriété du pays qui s’appelle la France sur le citoyen que je suis.
De là à devoir « aimer la France » c’est un peu trop demander. Il y a des choses que fait la France et qui font la France qu’on peut approuver, mais il y a aussi des choses que fait la France et qui font la France qu’on peut désapprouver.
A ce que je sache la France n’est pas, pour l’instant du moins, sous un régime autoritaire ou dictatorial qui obligerait les citoyens à « aimer la France ». Si cette adresse gouvernementale est destinée aux candidats à la nationalité française c’est pour le moins maladroit : exiger d’emblée de devoir « aimer la France » c’est maladroit pour ne pas dire idiot.
De toutes façons, cette expression « aimer la France » n’a aucun sens pratique car je ne vois guère comment on peut le prouver ni devant quelle instance. Et pour commencer, il faudrait que la France m’aime et qu’elle le prouve. Abracadabrantesque !
Tout ça pour dire que les politiques français de tous bords sont en plein délire paranoïaque sur les questions d’identité…
 » Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir comme des idiots. » (Martin Luther King)
Charles Durand du village du Brûlé à Saint-Denis (île de La Réunion)

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, réflexion, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.