Fillonistes, cathos ultra, Front national, unis dans la lutte contre l’IVG

Le Canard Enchaîné 07/12/2016 – Isabelle Barré –
Un touchant  rapprochement s’est opéré dans l’hémicycle, jeudi 1er décembre, entre Marion Maréchal-Le Pen et des députés LR. Tous étaient remontés à bloc contre la proposition de loi visant à élargir aux sites Internet les poursuites pour délit d’entrave au libre exercice de l’IVG. Un rapprochement au sens propre , tête haute et mains dans les poches, Marion Maréchal-Le Pen a quitté sa place pour aller s’asseoir au milieu du groupe Les Républicains devant des députés de la majorité bouche bée? Alors qu’elle siège habituellement au dernier rang, entre le facho Jacques Bompard et et Gilbert Collard, l’autrefâcheux du FN, la nièce de Marine est descendue sept rangs plus bas, profitant des travées clairsemées, n’hésitant pas à dialoguer avec la poignée de députés LR présents. 
Au sein de ce petit noyau – très – dur et, pour l’occasion, pas sectaire : Philippe Gosselin, Nicolas Dhuicq, Dominique Tian, le très catho maire de Neuilly, Jean-Christophe Fromantin, ou encore l’ultra-bigot Jean-Frédéric Poisson. Seule femme LR à être montée au créneau : la filloniste Isabelle Le Callennec, fraîchement promue numéro 3 du parti, et dont le nom circule déjà pour le poste de ministre de la Santé de Fillon. Une progressiste, elle aussi : en 2014, déjà, cette inconnue s’était fait remarquer en signant un amendement réclamant… le déremboursement de l’IVG !  Cette fois, la bataille aurait pu rester policée : en élargissant le délit d’entrave aux sites Internet diffusant des informations « faussées » sur l’avortement, la ministre Laurence Rossignol s’était attirée des critiques même à gauche. Certains craignaient une atteinte à la liberté d’expression. La droite aurait pu s’en tenir à cet argument présentable, mais le naturel est vite revenu au galop. Taïaut !
Dialogue avorté
img_0486En amuse-bouche, Yannick Moreau (LR), vendéen canal Villiers, n’a pu s’empêcher de pousser ce cri : « Protégeons la vie!  » Sur quoi son collègue Christian Kert a proposé « une motion de rejet préalable » du texte, s’attirant un « bravo ! » collégial de Jacques Bompard, Marion Maréchal et Jean-Christophe Fromantin. C’est beau, une communauté de pensée… Quant à Philippe Gosselin, l’un des hérauts LR de la Manif pour tous, il semblait souffrir mille morts ! « Les conséquences de l’IVG sont réelles, les traumatismes non négligeables, de nombreuses études scientifiques le disent. Est-ce devenu un délit de citer telles sources ? » Et Isabelle Le Callennec de s’horrifier : « Ce sera la prochaine étape ! »
Pour aider les femmes à réfléchir dans le bon sens, la pieuse recrue de Fillon a déjà une idée choc : « Il serait intéressant [que le détail des allocations familiales] figure sur le site Internet du ministère afin que les femmes aient l’information complète sur les alternatives à l’avortement, on l’occurrence, la grossesse. »On attend avec impatience son arrivée au ministère de la Santé… et de la natalité ?
Dans cet esprit rafraîchissant, l’exalté Bompard délirait au pied de la croix : « Je peux vous rappeler que nous serons tous jugés. Jugés pour avoir préféré (…) la destruction de notre civilisation plutôt que la nation des mères et familles nombreuses. Jugés pour avoir laissé les furies de l’avortement de masse martyriser celles et ceux qui proposent le choix de la vie. » Et notre agité de glapir contre la « culture de la mort » et le « génocide des trisomiques« . « Allez chercher le Samu! » suppliait François Loncle (PS).
Bompard des anges
dffe045b331fff50684e07ae869e69e5A la sortie de l’hémicycle, la ministre Laurence Rossignol n’a pu que saluer cette performance de la droite ! « Le groupe LR a délégué pour ce débat 12 orateurs, et, curieusement, 11 hommes, qui ont développé les thèses les plus réactionnaires et qui font partie de ses membres les plus radicaux, membres de groupuscules anti-IVG. » Le 23 novembre, en commission des Affaires sociales, l’examen du texte avait déjà débuté dans une fofolle ambiance. A peine le député PS Alain Ballay avait-il fait allusion aux récents propos de Fillon sur l’IVG que les injures fusaient à droite : « C’est qui ce con! Connard! » Dans le bazar général, la présidente de la commission, Catherine Lemorton, avait déjà dû suspendre la séance à deux reprises…  
L’inconvénient avec les réacs, c’est qu’ils ne rentrent pas dans leur boîte après le spectacle. Même Marine Le Pen a dû recadrer sa nièce après que celle-ci a annoncé, le 5 décembre, vouloir « dérembourser » l’IVG! En petit comité, l’équipe Fillon a aussi regretté, après coup, de ne pas avoir envoyé dans l’hémicycle « quelques députés plus modérés pour équilibrer le débat« . Elle n’en trouve déjà plus ?

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.